Edito

La pauvreté, un attentat permanent à la dignité humaine

J.B. / 18 décembre 2013

Aujourd’hui, l’Appel de l’Ermitage se réunit pour faire le bilan d’une année d’activités et préparer les Réunionnais à arracher l’abolition de l’extrême pauvreté en 2015. Le contexte de la mort de Mandela, qui a réussi à mettre fin à l’apartheid racial, est un encouragement à tous les militants à poursuivre la lutte contre cet attentat permanent à la dignité humaine.

En effet, on a beaucoup parlé de la domination des Noirs par les Blancs en Afrique du Sud, mais les commentateurs n’ont pas rappelé que le racisme à La Réunion a duré officiellement près de 3 siècles. Les Blancs ont toujours cru qu’ils étaient supérieurs aux Noirs. De là est née la pauvreté, un fléau qui touche aujourd’hui près de la moitié de la société réunionnaise.

L’Appel de l’Ermitage fait bien ressortir qu’à La Réunion, la pauvreté a des origines historiques et politiques. La publication du Code Noir par l’association pour la Promotion du Génie Collectif Réunionnais fait apparaître que le rapport à l’argent est à l’origine de cet apartheid social. Voici ce qui est écrit dans la brochure "Code Noir".

« Actuellement, l’attentat permanent contre l’Humanité continue avec le pillage et la gaspillage de l’argent public, fruit du travail de tous les Citoyens, à la gloire d’une minorité qui, comme jadis, a confisqué tous les pouvoirs pour étaler sa puissance. Il faut prier et supplier pour avoir un emploi ou un logement... rien ne relève du Droit. »

Conséquences : hier, la majorité de la population était mise en esclavage. Aujourd’hui, officiellement, la moitié de nos frères et sœurs est maintenue dans la pauvreté. Il est temps de prendre conscience de cette situation et de la changer.

J.B.


Kanalreunion.com