Edito

La Réunion est vraiment mal gérée

J.B. / 27 janvier 2017

JPEG - 13.7 ko

Le gouvernement vient d’annoncer un plan de relance pour les autoroutes en France. Il annonce 800 millions d’euros d’investissements, la création de 5000 emplois et le financement des chantiers par une augmentation du prix des péages. Autrement dit, ce sont les usagers qui paieront et pas les autres.

Cette annonce permet d’avoir un élément de comparaison avec la route la plus chère du monde actuellement en projet à La Réunion, en particulier sur les retombées économiques et le financement.

Quand Didier Robert a annoncé le lancement de la route en mer aux côtés du préfet de La Réunion, des chiffres, que l’on peut aujourd’hui jugés de délirants, ont été avancés : au moins 6000 emplois, pas plus de 1,6 milliard d’euros, une route gratuite.

Force est de constater que tout cela n’était que de la publicité mensongère. Actuellement, au plus fort du chantier, pas plus de 1.000 emplois. Le coût du chantier a déjà explosé avec le retard pris et l’importation de roches venues de Madagascar entre autres. De plus, la route sera payante pour tous les Réunionnais, qu’ils l’empruntent ou pas, car la Région et le gouvernement veulent endetter les Réunionnais sur plusieurs générations pour payer le projet de Didier Robert.

En France, pour un investissement trois fois moins important, cinq fois plus d’emplois seront créés, et ceux qui n’utiliseront pas la route ne paieront rien. Ce gouvernement connaît une impopularité très importante, mais malgré tout, il est capable de donner des leçons de gestion de l’argent public à certains…

J.B.