Edito

La révolution fiscale, c’est sortir Didier Robert de la présidence de la Région

J.B. / 10 novembre 2015

La Réunion fait la une de l’actualité, mais malheureusement pas pour de bonnes raisons. La responsabilité en revient encore à la Région Réunion. Après le scandale de la nouvelle route du littoral, c’est la gestion en général de Didier Robert qui est épinglée. La Région Réunion figure en effet dans le peloton de tête des collectivités qui pressurent les contribuables.

Une enquête du magazine Capital publiée hier est sans équivoque. Entre 2009 et 2014, ce qui couvre la durée d’une grande partie du mandat de Didier Robert à la présidence de la Région Réunion, le rapport entre les charges de personnel et le nombre de foyer fiscaux a augmenté de 85 %. C’est le record toutes régions confondues.

Le résultat de cette croissance exponentielle, c’est la pression fiscale sur le dos des Réunionnais. Chaque année, 246 euros en moyenne sont pris dans les poches de chaque foyer fiscal pour payer les personnes qui travaillent à la Région.
L’autre constat de capital, c’est la croissance des subventions. Chaque foyer fiscal est prélevé de 517 euros par an pour les soutenir, annonce Capital, ce qui constitue une augmentation de 51 %.

Cette hausse de la pression fiscale par habitant est encore plus impressionnante si on considère qu’étant donnée la croissance de la population à La Réunion, le nombre des foyers fiscaux a augmenté de manière plus importante que dans les autres Régions. C’est donc une explosion des dépenses pour payer le personnel et distribuer des subventions.

L’enquête de Capital révèle donc crument les conséquences d’une politique clientéliste, qui visait manifestement à construire une popularité pour Didier Robert en vue de se faire réélire.

Le président sortant affirme qu’il est pour une révolution fiscale. Force est de constater un détournement d’un concept. La révolution fiscale, c’est mettre fin à la pression qui pèse sur les Réunionnais pour entretenir le train de vie de la Région. Pour que cela cesse, la solution est très claire : sortir Didier Robert de la présidence de la Région.


Kanalreunion.com