Edito

La saison des voyages ministériels dans nos eaux chaudes a commencé

Témoignages.re / 25 juillet 2011

Les Réunionnais s’habituent à la médiatisation, avec force détails, du ballet des baleines qui viennent lécher nos rivages d’eau chaude. C’est un phénomène saisonnier. Un laboratoire et des spécialistes suivent à la trace nos amis les cétacés.

Un autre phénomène saisonnier se produit à la veille d’importantes élections, notamment depuis que l’UMP est au pouvoir : il s’agit des déplacements remarqués de ministres en mission électorale. Les observateurs qualifient ces étranges déplacements de « ballets ministériels ». Probablement en raison de la ritournelle exécutée en un temps record et de leur omniscience à discourir sur nos problèmes, sans les résoudre.

Dans un mois, il y aura des élections sénatoriales. Une liste a été concoctée depuis Paris, comprenant notamment Jacqueline Farreyrol et Didier Robert, positionnés respectivement à la 2ème et 3ème place. Cette liste fait jaser au sein de la droite, et elle trouble ses grands électeurs. Les critiques portent sur plusieurs points.

Il y a à La Réunion 3 sénateurs : Gélita Hoarau, Anne Marie Payet et Jean-Paul Virapoullé.

Donc, deux sénateurs sortants sont estampillés à droite. Ils n’ont pas été reconduits. Aucun dirigeant parisien n’a apporté une explication qui puisse justifier la mise à l’écart de ces 2 parlementaires. Ont-ils mal travaillé ? Ont-ils démérité ? Les questions sont simples et la conférence de presse de présentation de la liste n’a apporté aucune réponse qui puisse calmer les interrogations.

En plein débat sur la féminisation des élus, Anne Marie Payet, sénatrice de droite, n’a pas été reconduite. Or, elle annonçait récemment dans la presse qu’elle souhaitait continuer. De nombreuses lettres de lecteurs soulignaient son travail et appelaient à sa reconduction. L’UMP en a décidé autrement, lui préférant Jacqueline Farreyrol, comme porte-étendard de la nouvelle droite féminine cumularde. Et, cerise sur le gâteau, Didier Robert, le plus jeune cumulard, se trouve en embuscade. D’ici qu’il arrive quelques ennuis à la tête de liste… ! De la pure générosité, quoi !

Virapoullé s’amuse de ce silence qui embarrasse les artisans de cette liste et annonce qu’il conduira une liste composée justement des 2 sortants. Autant dire qu’il va y avoir de l’ambiance dans la clarification.

C’est le moment choisi par l’UMP à Paris pour envoyer en mission électorale le militant politique Benoist Apparu. Comme d’habitude, il aura droit aux égards des médias de services qui tenteront d’atténuer les conséquences de la politique UMP. Aucun membre du PCR ne sera appelé comme contradicteur. En réalité, l’homme est en mission commandée pour faire valider l’exclusion des 2 sortants auprès des grands électeurs.

Le ballet ministériel dans nos eaux chaudes électorales ne fait que commencer : tout cela aux frais des contribuables à qui, par contre, le gouvernement UMP impose l’austérité et la morale.

J.B.


Kanalreunion.com