Edito

La solidarité de classe en temps de crise

J.B. / 17 novembre 2011

L’économie réunionnaise est en récession. Pour redresser la situation, il lui aurait fallu un plan d’investissement massif pour créer de l’activité et des emplois. L’objectif est de mettre au travail la masse des demandeurs d’emploi et les rémunérer par les richesses issues de l’activité génératrice de revenus.

Cette récession dure maintenant depuis 2 années. Personne n’identifie la fin. Pendant ce temps, la situation s’est considérablement aggravée, conséquences de la politique du gouvernement Sarkozy-UMP. Désormais, les apprentis sorciers UMP de la Region sont pris à leurs décisions de démolition des projets et du programme de développement de l’ancienne mandature dirigée par Paul Vergès. Des pans entiers de l’économie s’effondrent. Le plus spectaculaire est le BTP.

Le secteur du BTP est en ruine. Plus de 10.000 travailleurs ont été jetés au chômage sans espoir de retrouver un emploi rapidement, car les sources de financements traditionnels se rétrécissent. La défiscalisation est considérée comme une niche fiscale : ses jours sont comptés. Or, ce mode opératoire devait remplacer le mode de financement direct qui a pratiquement disparu. Des exonérations de charges fiscales et sociales étaient consenties pour améliorer la compétitivité des entreprises, en contrepartie de l’embauche des chômeurs. Elles sont en train de disparaître. Les financements des grands chantiers ou des chantiers exceptionnels sont terminés. Si le gouvernement n’avait pas une dotation de 80 millions pour compléter le financement d’un tronçon de tram-train de 44 kilomètres, il serait illusoire de penser obtenir 3 milliards pour réaliser 13 kilomètres.

À l’annonce des dernières mesures gouvernementales, l’immobilier a pris un mauvais coup. Même le MEDEF est obligé de reconnaître qu’on a dépassé les bornes.

Voila ce qui reste des illusions perdues des chefs d’entreprises qui avaient fait le choix de suivre Didier Robert, le virtuel, contre Paul Verges, le pragmatique. La solidarité de classe a combattu le développement du pays.

J.B.


Kanalreunion.com