Edito

La solidarité entre tous les Réunionnais

LB / 22 mai 2010

Ce jeudi à La Réunion ont eu lieu deux événements qui illustrent à la fois les contradictions de notre société et la meilleure façon de les surmonter. Le premier est l’arrivée de la ministre de l’Outre-mer, qui vient cautionner la destruction par la nouvelle direction de la Région de grands projets réunionnais pour le développement durable du pays, comme le tram-train et la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise, sans annoncer la moindre décision du gouvernement pour répondre à l’urgence sociale dans notre île ; voilà comment sont traités les Réunionnais.
L’autre événement est la marche « pour la vérité et la justice » organisée au Port après la disparition tragique du lycéen Aafifoudine Aboudou le 2 mai dernier, avec la participation de 500 personnes venues de toute l’île. Cette marche silencieuse, suivie d’un rassemblement au lycée Léon de Lépervanche, fut un moment d’émotion intense et de grande solidarité avec la famille du défunt, pour le respect de sa dignité ; voilà une image très forte de la solidarité réunionnaise.

Lorsqu’on analyse ces deux événements survenus le même jour dans notre île, on mesure à la fois l’importance de construire une société plus solidaire et les atouts de la solidarité réunionnaise, telle qu’elle s’exprime tous les jours. On l’a vu non seulement lors de cette marche du Port mais aussi dans d’autres faits évoqués ce jeudi et hier sur RFO, comme le soutien apporté par des associations aux victimes de drogues ou les aides offertes par des lycéens du Tampon à de jeunes Malgaches pour équiper leur lycée.
Cette solidarité ne souffre ni de sectarisme, ni de communautarisme et encore moins de paternalisme. Elle tranche avec l’attitude dénoncée plus haut, qui pousse à la division des Réunionnais sur une base politicienne.

Hier matin, Kanal Océan Indien a invité des représentants d’ATD Quart-Monde à parler des actions qu’ils organisent à l’occasion de la Journée mondiale de la Famille. Et Georges Faubourg, président de cette association, a souligné l’importance de nous unir pour lutter contre les inégalités sociales qui divisent et marquent profondément « notre société de l’indifférence ».
Face à ceux qui utilisent tous les moyens pour diviser les Réunionnais, comment faire pour sortir de l’urgence sociale ? Renforçons sans cesse la solidarité entre tous les Réunionnais.

L. B.


Kanalreunion.com