Edito

La solidarité renforce les communistes

J.B. / 18 octobre 2017

JPEG - 13.7 ko

Dans le contexte de la guerre d’Algérie, le préfet de police de l’époque, Maurice Papon, avait décrété le 5 février 1961 un couvre-feu visant les « Français musulmans d’Algérie. Le 17 octobre 1961, des Algériens décident de braver l’interdiction et organisent une manifestation à Paris. La répression fit de nombreuses victimes. Le pouvoir a alors décidé de couvrir ces exactions.

En France, plusieurs journaux ont rendu compte de cette tragédie. À La Réunion, Témoignages fit de même, en reproduisant des articles du Monde et de l’Humanité. Son directeur d’alors, Paul Vergès, fut poursuivi pour diffusion de fausse information au prétexte que les Réunionnais ne pouvaient pas vérifier que le massacre des Algériens à Paris n’avait pas eu lieu. Encore plus grave : la justice décida de condamner Paul Vergès à 3 mois de prison ferme pour ce délit de presse. Dans le même temps, le pouvoir n’avait pas osé s’en prendre pour ces raisons au Monde et à l’Humanité, mais bien qu’intégrée à la France, La Réunion vivait alors sous un régime d’exception, comme le rappelle l’expulsion de fonctionnaires membres du PCR au nom de l’Ordonnance du 15 octobre 1960..

Cette condamnation fut le point de départ de la clandestinité de Paul Vergès. Le pouvoir s’est alors déchaîné sur Témoignages, allant plus loin que la censure qui était à l’époque imposée aux journaux parisiens pendant la guerre d’Algérie. Si ces derniers paraissaient avec des blancs matérialisant les ciseaux de la censure, Témoignages était alors l’objet de saisies à l’imprimerie. Une telle procédure d’exception a été utilisée plus de 40 fois. Pendant ce temps, la clandestinité de Paul Vergès forgeait le lien qui unit depuis le Parti communiste réunionnais à son peuple.

En 1961, la bataille pour la décolonisation battait son plein. À La Réunion, les communistes étaient solidaires des peuples en lutte, notamment des Algériens. Cette solidarité a valu condamnations et départ en clandestinité. Elle a renforcé les communistes.

J.B.