Edito

La vérité doit être connue

J.B. / 6 août 2012

L’actuelle présidence de la République s’est placée sous le signe du « changement » et de « la justice » . Le gouvernement a fixé son calendrier politique. Les débats commencent à peine que certains demandent qu’on n’en parle surtout pas. Si tout va bien, qu’est-ce qui gêne d’en parler ?

L’un des dossiers a trait à la situation dans les 3 fonctions publiques : État, hospitalier et collectivité. Nous n’évoquerons ici que celle des employés communaux.

18.000 employés communaux attendent leur titularisation, certains depuis 40 ans. En France, on ne connaît pas cette précarité. La raison principale réside dans le fait que les communes n’ont pas les moyens financiers de payer la « sur-rémunération » . Les maires des 36.000 communes situées en France ne connaissent pas ces tracasseries. Ni leurs contribuables, d’ailleurs, qui assurent généreusement à leur collectivité un potentiel fiscal 2 fois supérieur à celle de La Réunion.

Tout le monde nage en pleine injustice, inégalité et illégalité jusqu’au jour où une décision du Tribunal administratif tombe comme un pavé dans la mare. La relative tranquillité ambiante est troublée quand Paul Vergès rend public le contenu du jugement. Les réactions sont nombreuses et partagées. Il n’y a pas un espace social ou collectif où le sujet n’est pas abordé. Dans les médias, les réseaux sociaux, les lieux de travail, les lieux de loisirs, les transports… tout le monde en parle.

C’est trop tard pour étouffer le débat. On sent poindre la volonté des intéressés de vouloir défendre la dignité du Réunionnais à travers un système qui pénalise avant tout des travailleurs Réunionnais. Désormais, la population s’est emparée d’un sujet qui l’intéresse particulièrement, car les répercussions sont nombreuses. Les employés pensent à leur parcours professionnel et de carrière. Les jeunes y voient les perspectives d’emploi. D’autres évoquent les conséquences sur l’économie, etc.

Le débat doit continuer jusqu’à la victoire. Les adversaires du progrès social qui veulent rendre le gouvernement actuel comptable des errements de ces prédécesseurs doivent être dénoncés et combattus. La vérité doit être connue.

J.B.


Kanalreunion.com