Edito

La volonté de changement, c’est le PCR

Témoignages.re / 16 mai 2012

Désormais, tous les candidats du Parti communiste réunionnais aux élections législatives sont connus, voici leurs noms en faisant le tour de La Réunion des circonscriptions dans le sens des aiguilles d’une montre : Pierre Vergès et Faiza Ibrahim dans la 1ere circonscription ; Jean-Yves Langenier et Thérèse Rica dans la seconde ; Fabrice Hoarau et Julie Pontalba dans la septième ; Yvan Dejean et Guyliane Grondin dans la troisième ; Elie Hoarau et Tatiana Assing dans la quatrième ; Eric Fruteau et Monique Tacoun dans la cinquième ; Maurice Gironcel et Larissa Imoucha dans la sixième.

Le nom de ces 14 Réunionnais sera donc inscrit sur les bulletins de vote des élections législatives du 10 juin prochain, avec un second tour éventuel le 17 juin. Il est clair qu’un mois après la présidentielle, les Réunionnais revendiquent toujours le changement.
Grâce à la mobilisation du PCR, François Hollande a obtenu la majorité dès le premier tour dans notre île. Au second tour, La Réunion a apporté 15% de la victoire de François Hollande alors qu’elle ne représente que 1% du corps électoral. Le meilleur score pour le changement a été réalisé dans la commune dirigée par Jean-Yves Langenier, candidat du PCR dans la seconde circonscription : plus de 81% des voix pour François Hollande.

Ce succès sans précédent pour un candidat à l’élection présidentielle s’explique notamment par le contrat particulier qui lie le nouveau président de la République à la population. Des mesures qui le composent ont été présentées aux Réunionnais par François Hollande lui-même dans son discours de Saint-Louis le 1er avril dernier. Le candidat du contrat avec la population est depuis hier
Président de la République, il doit maintenant mettre en œuvre son programme.
Pour cela, il devra obtenir une majorité à l’Assemblée nationale. La contribution de La Réunion à cet effort, c’est l’élection de députés porteurs du programme du Président de la République.

Or, qui mieux que les candidats du PCR peuvent être les garants de l’application de ce programme plébiscité par la population à la présidentielle ? C’est en effet le Parti communiste réunionnais qui a permis aux Réunionnais d’obtenir l’engagement du nouveau Président de la République sur un plan de développement de La Réunion. Aucun autre parti ne s’est impliqué dans une telle démarche et pour cause, le PCR est un parti réunionnais, il place donc au cœur de ses luttes les préoccupations du peuple réunionnais.
Maintenant que les candidats du PCR sont connus, la population sait sur qui s’appuyer pour concrétiser sa volonté de changement.

J.B.


Kanalreunion.com