Edito

Le 22 novembre, un pas de plus vers la responsabilité

LB / 17 novembre 2009

Dimanche prochain à La Possession, le Parti Communiste Réunionnais tiendra son assemblée générale, qui apparaît d’ores et déjà comme un temps fort de cette année politique à La Réunion, à la fois en raison de son contexte et de ses perspectives. En effet, cette rencontre de milliers de communistes, de leurs alliés et sympathisants se situe dans le cadre de la célébration du 50ème anniversaire de la fondation du PCR et dans la continuité de son 6ème Congrès, de ses nouveaux succès électoraux et de la réussite de plusieurs de ses combats, comme la reconnaissance du maloya au plan mondial ou celle de la justesse de ses projets pour le développement durable de La Réunion.
Cette rencontre se déroulera aussi en pleine crise économique et sociale outre-mer, et à l’approche d’échéances très graves comme la fin du règlement sucrier européen, la remise en cause de l’octroi de mer, la diminution des aides européennes et la fin des contrats de plan État-Région. Sans oublier les échéances électorales (Régionales de mars 2010, Cantonales de 2011, Présidentielle et Législatives de 2012, etc…).

Comme on le voit, ce rendez-vous aura lieu dans un contexte très riche en événements et en perspectives. Et dans ce contexte particulièrement complexe, les Réunionnais savent que le PCR avec les autres forces vives du pays sont porteurs de solutions et d’espoir.
À ce sujet, il suffit de penser à ce qui s’est passé dans le cadre des États-généraux de l’Outre-mer, qui ont confirmé la justesse des propositions réunionnaises sur de nombreux points. On pense aussi au fait que des dirigeants du PCR seront présents à la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique (du 7 au 18 décembre à Copenhague) pour faire connaître nos projets et réalisations dans ce domaine.

Un parti ouvert et militant, un parti qui pense et agit en Réunionnais pour les Réunionnais et d’abord pour les plus pauvres, un parti solidaire des peuples frères de notre région et du monde… Voilà ce qui fait la force du PCR et sa réussite.
Pas de dogmatisme, ni de sectarisme, ni de clientélisme, mais la culture de valeurs héritées de nos ancêtres et porteuses d’avenir comme la solidarité, la liberté et le respect de notre dignité. Dans cet esprit et avec une volonté politique forte, les participants à la rencontre du 22 novembre en feront un pas de plus vers la responsabilité.

L. B.


Kanalreunion.com