Edito

Le chômage : en France 10%, La Réunion 30%

Témoignages.re / 4 septembre 2012

Michel Sapin n’a pas attendu la publication officielle des chiffres du chômage pour annoncer que le cap des 3 millions de chômeurs est atteint et dépassé. Les médias en France ont été rapides pour commenter la nouvelle et d’aucuns glosaient sur l’aggravation inévitable de la situation sociale. Le ministre reconnut lui-même la réalité, car la croissance ne sera pas au rendez-vous dans un contexte de crise générale de l’emploi en Europe.

Les politiques savent que les Français sont sensibles aux seuils psychologiques. Il en est de la barre des 3 millions actuels comme celle des 2 millions qui a été atteinte le 4 septembre 1981, sous la mandature de François Mitterrand. Ce chiffre était d’autant plus symbolique que, Mitterrand, candidat à la Présidence de la République, avait défié Giscard d’Estaing, sur sa politique d’emploi. Il avait juré que s’il était élu, il ne dépasserait pas les 2 millions de chômeurs !

Un autre chiffre sert d’indicateur aux observateurs en France, c’est le taux de chômage. Le chiffre fatidique de 10% est dépassé. Au gouvernement comme dans les médias, ce résultat sème la panique. Pourtant, à La Réunion, ce taux est de plus de 30%, c’est-à-dire 3 fois plus que la référence en France. Les médias locaux relayent l’actualité française, mais minimisent les conséquences sociales de plus de 30% de chômeurs.

Personne n’échappera à ses responsabilités devant de telles perspectives fermées. En France, on compte sur une reprise hypothétique de la croissance, mais pour La Réunion, c’est une crise structurelle qui dure depuis 60 ans et dont on ne voit toujours pas le bout du tunnel.

J.B.


Kanalreunion.com