Edito

Le crépuscule des idoles de 2012

J.B. / 3 avril 2014

Les élections municipales ont entraîné une première décision d’importance à Paris. Le président de la République a nommé un nouveau Premier ministre, et un nouveau gouvernement est formé. Sa composition a été dévoilée hier. Victorin Lurel fait partie des ministres remerciés. Ce choix est une illustration du retournement totale de tendance au cours des 18 derniers mois.

Rappelons le déroulement de la campagne présidentielle. François Hollande est le candidat du Parti socialiste. Il a été désigné à la suite d’une primaire citoyenne. Le PCR s’est impliquée dans la campagne des primaires. Il a soutenu la candidature de François Hollande alors que la fédération socialiste penchait pour Martine Aubry. Ce soutien du PCR à la primaire s’est confirmé durant la campagne présidentielle. Le Parti communiste réunionnais appelle à voter pour François Hollande dès le premier tour. Quelques jours après avoir rencontré Paul Vergès et Élie Hoarau à son QG de campagne à Paris, François Hollande vient à La Réunion. Un grand meeting est prévu au Parc des expositions de Saint-Denis. Des milliers de personnes sont attendues. Victorin Lurel est responsable de la campagne du PS dans l’Outre-mer. Il participe donc de près à l’organisation du déplacement, et au choix des orateurs du meeting de Saint-Denis. À ce moment, Huguette Bello est en conflit avec le Parti communiste réunionnais. Les 1.500 délégués de l’assemblée extraordinaire du PCR du 12 février 2012 désignent Huguette Bello candidate dans la 7e circonscription de Saint-Paul à Saint-Louis, et Jean-Yves Langenier dans la 2e, de La Possession à Saint-Paul. Huguette Bello n’accepte pas cette décision, et décide de se présenter contre le candidat du PCR dans la 2e.

Huguette Bello est alors invitée à prendre la parole au meeting du PS à Saint-Denis. Le PCR décide alors de ne pas venir à Saint-Denis, car cette décision est manifestement une ingérence d’un parti parisien dans les affaires d’un parti réunionnais.
Quelques semaines plus tard, Victorin Lurel et Huguette Bello sont élus députés dès le premier tour. Le premier est nommé au ministère des Outre-mer tandis que la seconde fait partie des personnes dont le nom est cité pour faire partie du gouvernement. C’était la situation en juin 2012, avec ces deux députés manifestement au faîte de leur puissance.
À La Réunion, ce sentiment est conforté par une série de sondages qui désignent Huguette Bello comme personnalité la plus populaire.
Mais les municipales remettent tout en cause. Victorin Lurel est battu dès le premier tour là où il était maire, et Huguette Bello perd la direction de la 2e plus grande ville de l’Outre-mer. Le premier est remercié, tandis que le nom de la seconde n’est plus cité pour un poste de ministre. Deux vedettes de 2012 sont doublement sanctionnées. Un “crépuscule des idoles” qui fait réfléchir...

 J.B. 


Kanalreunion.com