Edito

Le DASH 8 est arrivé

Témoignages.re / 13 octobre 2012

L’information a fait le tour de l’île : le Dash 8 est là. Comme pour saluer sa présence, un incendie s’est déclaré qui a nécessité son intervention.

Voilà qui nous ramène un an en arrière quand Didier Robert, président de Région, flanqué du préfet de l’époque, annonça l’impossibilité d’avoir l’avion bombardier d’eau. Un peu plus tard, il donna des informations techniques totalement erronées qui conclurent à l’inutilité de l’engin pour de pareilles missions. Enfin, on se rappelle l’épisode où le Ministre de l’Intérieur, Claude Guéant annonce l’envoi de 2 DASH8 alors que 2 heures avant cette déclaration Didier Robert se vantait à la Télé que le Dash 8 était inefficace. Après ce croc en jambe mémorable, Didier Robert s’était réfugié dans un mutisme tout aussi mémorable !

Jusqu’à ce jour, on s’interroge sur les raisons qui l’ont poussé à agir de cette façon ?

En effet, l’an dernier, le feu envahit le cœur de La Réunion et le Patrimoine de l’Humanité est endommagé. Il faut agir vite compte tenu de la vitesse de la propagation du feu qui a déjà dévoré des milliers d’hectares de forêt primitive. Tout le monde se rappelle de l’efficacité du Dash 8 l’année d’avant et par conséquent réclame le renfort de l’avion. Élémentaire ! Mais c’était sans compter avec le petit jeu politicien de Didier Robert qui préparait les élections de Sarkozy. Il se promenait partout avec le préfet pour montrer qu’il suit tout. Mais, lui comme le préfet se lance dans une position absurde. Tantôt, ils expliquent l’indisponibilité de l’avion, puis son inefficacité technique et enfin les dangers que représentent le relief et l’altitude.

Tout semble rentrer dans l’ordre quand Claude Guéant en personne annonce qu’il envoie 2 Dash 8 d’un coup. La superficie brûlée atteint déjà un espace qui est 2 fois plus vaste que l’incendie de l’année d’avant. On n’a jamais su qui a menti aux Réunionnais et qui a laissé notre patrimoine partir en fumée.

La morale de cette affaire réside dans le fait qu’il s’agit d’un « crime contre La Réunion ». Un de plus après la suppression de la rocade du Tampon, la casse du tram-train et de la MCUR, la fin de l’autonomie énergétique, la fin de la géothermie, la fin de la défiscalisation, etc. Didier Robert s’est inscrit dans l’optique de rayer les projets de La Réunion. C’est en cela qu’il y a crime contre La Réunion.

 J.B. 


Kanalreunion.com