Edito

Le départ de Huguette Bello du PCR embarrasse-t-il les médias ?

J.B. / 24 février 2012

Dès que Huguette Bello s’exprimait, les médias avaient tendance à surligner le mouvement, car elle adoptait la posture de victime. Et, quand elle s’attaquait au PCR, les médias buvaient du petit lait. C’était tellement commode d’accuser la direction du Parti de tout et de son contraire. Quitte à mentir ou laisser passer un mensonge afin d’accréditer la thèse anti communiste.

Prenons l’exemple de la rhétorique suivante : Huguette Bello est sortante de la circonscription 2. Le PCR l’envoie dans la 7e. Le PCR en veut à Huguette.

Pour toute personne qui ne connaît pas le dossier du découpage de circonscription, le raisonnement repose sur la différence entre 2 et 7, c’est-à-dire 5 ! La conclusion est : pourquoi on l’envoie si loin ? Elle même nourrit l’amalgame en disant qu’elle est une représentante du peuple, pas du PCR. Quel peuple l’a élu ?

Pourquoi aucun média ne lui a posé la question préalable. N’est-ce pas le travail des journalistes de mettre des informations à la disposition de l’opinion ?

Nous connaissons cette situation, car la commune de Saint Paul a été coupée en 2. Cela a donné naissance à la 2 et la 7. Le législateur aurait pu d’ailleurs numéroter 1 et 2 les circonscriptions de Saint-Denis et 3 et 4 les suivantes, etc. Or, nous avons à Saint-Denis, le 1 et le 6 ! Ce sont les députés qui ont voté cette caricature.

Elle détient ce mandat de quel peuple ?

Elle est députée sortante du peuple de Trois-Bassins aussi. Que pour les besoins de sa cause elle fasse le black out sur ces électeurs qui ont contribué à sa victoire durant 15 ans (3 mandats), mais comment les médias peuvent-ils continuer à ignorer cette autre partie de la circonscription 2 d’où elle est sortante ? Et, puis pourquoi ce mépris de l’Histoire réunionnaise ? Raymond Vergès et Léon de Lépervanche ont été élus lorsque la circonscription 1 couvrait le Nord et l’Est, la circonscription 2 couvrait l’Ouest et le Sud. Paul Vergès était candidat dans une circonscription 2 qui couvrait tout l’Ouest, y compris Saint-Leu et Saint-Louis. D’autres fois, nos députés étaient élus à la proportionnelle : il n’y avait pas de concession territoriale.

À la Conférence du PCR, Élie Hoarau a expliqué à l’opinion qu’avec ce découpage, une nouvelle situation est née sur l’ensemble de l’île. Compte tenu de cela, le Parti doit prendre en compte l’expression de la base (les sections) et l’intégrer dans une stratégie gagnante pour tous. En proposant le tandem Le Port-Possession et Saint Paul-Saint Louis, le parti avait propulsé une dynamique gagnante.

Personne n’a voulu « attenter à sa vie », encore moins à « sa vie de député »  !

Malgré tous ces éléments limpides, à la disposition de tous, la position du PCR est systématiquement déformée dans les médias. Pire, ils refusent la parole aux dirigeants du PCR qui sont traînés à longueur de journée dans la boue. Le plus typique, c’est à Réunion 1ère qui est une chaîne publique. Dimanche dernier, aucun reportage sur le contenu des discours de Paul Vergès et Élie Hoarau qui s’adressaient à 1.500 personnes.
Depuis mardi, nous sommes accusés de tentative d’assassinat, une accusation grave, pas une seconde n’a été accordée au PCR pour exprimer sa position officielle.

Tout cela donne l’impression que le départ de Huguette Bello du PCR embarrasse les médias. Il faudra bien s’y faire, car être majeure cela s’assume ! Il y a un moment où on ne peut plus accuser ses parents et ses proches de tous ses maux personnels.

J.B.


Kanalreunion.com