Edito

Le gouvernement et la Région Réunion cachent des informations à la population

J.B. / 1er octobre 2014

Lorsque Jacques Delors était commissaire européen, il a déclaré l’Octroi de mer incompatible avec le marché unique et demandé à la France de s’y conformer. C’est à dire de reconsidérer son existence. Tout le monde était pris de court. Paul Vergès argumenta pour une période transitoire, le temps de se concerter avec tous les acteurs. Mais, sur le principe, cette taxe est contraire à la doctrine libérale.

Des modifications ont été apportées à l’existant et un délai de 10 ans a été accordé. Ce délai a expiré au 1er juillet 2014. Comment et pourquoi les autorités françaises ont-elles laissé la situation pourrir ? Compte tenu de la proximité des élections européennes, un sursis de 6 mois supplémentaire a été donné. L’échéance finale c’est donc le 31 décembre 2014, c’est-à-dire dans 3 mois. La visite de François Hollande, décideur suprême de la République, a été une belle occasion pour l’interroger.

Mais, c’est Victorin Lurel, ancien ministre des Outre-Mer et représentant du candidat Hollande lors de la présidentielle qui provoqua une grosse diversion, la semaine précédant le voyage présidentiel. Il publia un communiqué en Guadeloupe qui disait en substance que la Commission Européenne a été destinataire des propositions du gouvernement français et a décidé une prolongation jusqu’en 2020. Le PCR a demandé à la Ministre des Outre-mer, Mme Pau-Langevin de clarifier cette annonce. Le lendemain, le communiqué a disparu du site de la Région Guadeloupe.

Entre temps, Hollande est passé à La Réunion, il n’a donné aucune information qui confirme Lurel. Cette gouvernance est bizarre. Cela dure depuis 1 mois et il reste 3 mois avant 31 décembre, la fin du sursis. Il y a comme de la malhonnêteté dans la gestion de ce dossier essentiel. Pourquoi les propositions de chaque Conseil Régional n’ont jamais été publiées ? Pourquoi le gouvernement n’informe-t-il pas les populations concernées sur la synthèse des propositions qu’il a soumises à l’Europe ? Va-t-on attendre jusqu’au dernier jour pour découvrir les propositions faites à notre insu ? Il est largement temps que le gouvernement informe la population réunionnaise de ses propositions.


Kanalreunion.com