Edito

Le maire américain de Boston devrait recruter Didier Robert

J.B. / 31 juillet 2015

Le 27 juillet, la ville de Boston vient de se retirer de la course pour la tenue des Jeux Olympiques d’été de 2024. Les États Unis devront trouver une autre ville d’accueil avant le vote de septembre. En quoi cette décision intéresse-t-elle La Réunion ?

Le Maire Marty Walsh explique qu’il ne sent pas l’adhésion populaire pour ce projet et qu’il ne souhaite pas engager ses contribuables dans des dépassements financiers. Il a déclaré : « Je refuse d’engager la responsabilité de Boston pour des dépassements, et je refuse de signer une garantie qui utilise l’argent des contribuables pour payer pour les jeux Olympiques ». Il faut dire que les expériences pour des manifestations de même envergure ont plombé le budget des villes d’accueil, et les infrastructures du moment ne servent plus à grand-chose.

Le 29 juillet, Thomas Bach, le président du CIO (comité international olympique), a rappelé que le budget des JO d’hiver de 2020 ne devrait pas dépasser 1,8 milliards de dollars US, si possible l’opération devrait être « un peu » rentable. Une telle somme est colossale et on comprend parfaitement que le Maire de Boston puisse défendre sa crédibilité et son intégrité dans une opération de prestige.

Cette somme astronomique de 1,8 milliard, même libellée en dollars US, nous ramène à la construction de la nouvelle Route en Mer dont le coût d’engagement est estimé à 1,6 milliard d’euros. Compte tenu de parité entre les 2 monnaies, les sommes en jeu se valent. L’attitude du maire de Boston tranche avec celle du président de Région. L’élu américain protège ses contribuables alors que l’élu réunionnais engage 2 générations de contribuables dans un fol endettement. Au moment où le gouvernement français prône l’austérité et diminue les dotations aux collectivités, le Président de Région s’installe dans le déni de réalité.

Le Maire, responsable de Boston, serait très surpris de constater comment, ici, un autre élu jette à la mer l’équivalent de 1,8 milliard de dollar destiné à réaliser 11 kilomètres de route. Voilà pourquoi nous suggérons que le Maire de la Capitale du Massachusetts soit bien inspiré de recruter Didier Robert et le prendre comme conseiller. Conseiller pour financer les JO de 2024.


Kanalreunion.com