Edito

Le militantisme du “JIR” contre le PCR

J.B. / 28 janvier 2012

Dimanche 22 janvier, Maurice Gironcel a déjà une longue avance sur le terrain. Ses adversaires sont désemparés pour la dernière semaine. Ils font appel à Jismy Ramoudou et Yves Montrouge qui décident d’organiser une émission sur Télé Kréol pour le jeudi 26 janvier à 19h30. Le format prévoit 10 minutes pour chaque candidat qui sera interrogé par les deux journalistes avec la complicité de Télé Kréol.

Jeudi, on est à la veille du dernier meeting de campagne. Ils contactent l’équipe de Maurice Gironcel qui leur explique la situation. Malgré ce désagrément, Maurice Gironcel donne son accord sur le format et propose d’enregistrer la séquence de 10 minutes, et de la passer au moment prévu dans la programmation. Aucune personne n’est lésée dans cette affaire puisqu’il n’y a pas de débat direct entre les candidats.

Cette proposition raisonnable est rejetée par Ramoudou et Montrouge qui exigent absolument la présence physique de Gironcel à l’heure qu’ils ont programmée. Rien d’autre. Devant cette attitude, il s’en suit des échanges de courriers sur lesquels nous aurons l’occasion de revenir. Le CSA a été régulièrement informé.

En fait, cette émission a été montée de toutes pièces, au dernier moment, et constitue une opération de propagande pour sauver leurs amis en perdition.

Tous ceux qui ont vu l’émission ont été choqués par le militantisme des deux journalistes. Ils se sont attaqués à Maurice Gironcel, au PCR et à Paul Vergès, ouvertement, sans la moindre nuance.

S’ils étaient de vrais journalistes honnêtes, ils auraient dû donner aux téléspectateurs les raisons officielles de l’absence de Maurice Gironcel. Et passer au reste. Ramoudou s’est même permis de demander si Gironcel n’avait pas plutôt eu peur d’eux. Quelle vanité ! Cet argument ne tient pas, car dans la proposition raisonnable de Maurice, ils auraient été présents pour l’interroger. Le format ne changeait pas.

Un détail sur leur malveillance : ils savaient depuis longtemps que les élections ont lieu le dimanche 29. C’est uniquement le 22 qu’ils contactent Maurice, pour une émission qui se situe le 26. Voilà pourquoi nous disons que cette programmation de dernière heure est une opération destinée à sauver des candidats en perdition.

J. B.


Kanalreunion.com