Edito

Le ministère des Outre-mer lance un grand coup de communication

J.B. / 12 avril 2013

Le ministre Lurel arrive à La Réunion demain et il y restera deux jours. C’est une grande sortie après ses déclarations très commentées sur Hugo Chavez lors de son décès. Son emploi du temps fait apparaître des activités officielles, mais des « trous » importants seront sans nul doute consacrés à des activités partisanes.

En particulier, Lebreton ayant créé dernièrement son propre parti en opposition au PS dirigé par le Gilbert Annette, Victorin Lurel va-t-il tenter de ramener le maire de Saint-Joseph dans le giron d’Annette ? On peut le penser, car contre toute attente, le chef de la dissidence vient de recevoir sa lettre de mission sur la préférence réunionnaise en matière d’embauche. 164.000 chômeurs et 69% des jeunes âgés de mois de 25 ans attendent ses propositions. Surtout que chaque année, il se crée, à La Réunion, 1.000 emplois dans la fonction publique. Il serait dommage que ceux qui attendent un coup de pouce du gouvernement soient les laissés-pour-compte de ce déplacement.

JPEG - 34.9 ko

D’ailleurs, il suffit de se rappeler que lundi dernier, le ministre Lurel a fait venir à Paris les présidents des Conseils Régionaux, des Départements et des Maires issus des quatre points de la planète. Il leur a annoncé la diminution de 150 millions euros au prochain budget. Voilà qui met fin à toute une longue période où le budget des DOM-TOM servait d’argument pour instrumentaliser les populations de nos territoires. Même quand le budget n’augmentait pas, on trouvait des mots affectueux pour expliquer que l’outre-mer est bien traité par rapport aux autres ministères. Cette fois, on ne peut plus faire diversion.

Ce grand coup de communication du pouvoir laissera beaucoup de traces chez toutes les catégories qui espèrent et souffrent en silence.

J.B.


Kanalreunion.com