Edito

Le PCR est un parti vigilant et vivant

J.B. / 29 février 2016

Depuis 57 ans le PCR est un parti vigilant. Régulièrement, il attire l’attention sur les conséquences de la crise et ses différentes facettes. Chaque jour, l’actualité nous apporte les preuves que nous approchons du moment où l’impasse sera totale. Les grands médias traitent rarement de ces sujets qui intéressent toute La Réunion.

Par contre, c’est la 3e fois que la télévision publique accorde à Claude Hoarau un plateau pour taper sur le PCR. La dernière fois, il a fallu 3 courriers pour obtenir un droit de réponse. La récidive interroge les communistes et les démocrates sincères. Au-delà de la volonté de nuire, il y a là comme un paradoxe.

En effet, ou bien le PCR est mort, et on ne voit pas trop bien pourquoi nos détracteurs passeraient leur temps à réveiller un mort. A moins de croire que certaines personnes ont des problèmes avec un mort. Et que cela hante tellement leurs nuits paisibles.

Ou bien, le PCR est toujours tendance sur le marché de la communication, alors certains en profitent pour se faire leur promotion. Ce n’est pas interdit mais alors soyez honnêtes, remerciez plutôt le PCR car c’est un vecteur d’audience.

De ce paradoxe apparent, il est né une vérité. C’est la première fois qu’un individu s’évertue à étaler à longueur d’antenne les conséquences de ses propres turpitudes. De ce fait, il aide l’opinion à comprendre qu’il a été sanctionné. C’est très positif pour le PCR. Au moins, c’est vivant !


Kanalreunion.com