Edito

Le PCR toujours aux côtés des planteurs

J.B. / 31 mai 2017

JPEG - 13.7 ko

Au bout d’un jour et demi de blocage des usines sucrières, les planteurs ont obtenu d’inscrire le prix de la canne et la transparence sur les recettes de Tereos à la prochaine réunion du Comité professionnel de la canne et du sucre (CPCS). C’était la condition de la levée de barrage, souhaitons que Tereos va tenir sa parole.

Il est quand même révélateur qu’il faille de telles actions pour obtenir que les différents interlocuteurs autour d’une table de négociation puisse avoir le même niveau d’information. En effet, la transparence sur les recettes de la canne est une revendication de longue date. Elle existe notamment à Maurice où le Syndicat du Sucre publie tous les ans un rapport d’activités qui donne précisément les recettes obtenues par la vente du sucre et des autres produits de la canne. À La Réunion, le PCR a soutenu cette demande quand il a fait une conférence de presse pour réaffirmer sa solidarité avec les planteurs.

Sur le prix de la canne à sucre, la revendication des livreurs de cannes est une augmentation du prix de référence à 45 euros. Ils estiment que les bénéfices de Tereos et ainsi que les importantes subventions, qui viennent d’augmenter de 28 millions d’euros par an, permettent de répondre à cette demande.

La question de la filière canne-sucre a enfin fait irruption dans le débat des législatives. Les candidats de la 4e circonscription ont été interrogés à ce sujet hier à la télévision. Aux discours prônant une diversification ou des aides à la reconversion, Max Banon a rappelé l’urgence d’agir sur deux domaines : à court terme sur le prix de la canne, et à plus long terme sur la structure de la filière en réunissant toutes les personnes concernées.

Les 7 députés qui seront élus au plus tard le 18 juin prochain seront concernés par le développement de la crise de la canne à sucre, avec en perspective la nouvelle Politique Agricole Commune qui doit être actée en 2020. Il est donc essentiel de défendre les intérêts des planteurs et de proposer des perspectives. Sur ce plan, le candidat du PCR a rappelé hier que son parti était le seul sur lequel les planteurs peuvent toujours compter.


Kanalreunion.com