Edito

Le Peuple rend hommage à Paul Vergès, ses idées et son parti : Ou lé pa mor, ou lé touzour la

J.B. / 19 novembre 2016

JPEG - 13.7 ko

Le peuple Réunionnais a pleuré la disparition de son dirigeant. Dans les maisons, les familles étaient réunies pour rendre hommage à Paul Vergès. Comme dans les traditions familiales, beaucoup priaient. Il faut reconnaître que l’Evêque et l’Eglise avaient invité les paroissiens à accompagner le défunt, par la prière. C’est un signe qui montre un peuple réconcilié, tout au moins apaisé, après des années de confrontations déchirantes. La ferveur était palpable dans la communion du souvenir et du recueillement. En effet, au-delà du parcours déjà accompli, beaucoup reste à faire pour atteindre une société Réunionnaise épanouie.

En écho, la conclusion du discours d’Elie Hoarau résonne encore dans les têtes : va en paix, camarade, nous nous engageons à continuer ton combat. Par ces mots, le compagnon de Paul Vergès apporte le réconfort aux coeurs meurtris et aux esprits inquiets. Le peuple a été apaisé en entendant cet appel à l’engagement dans la voie tracée. Des centaines de milliers de famille réunies dans leur maison ont été réconfortées. Elie fait écho au projet du PCR d’un Front Réunionnais, sans exclusive. Il donne un éclairage à la déclaration de Paul Vergès : jusqu’à mon dernier souffle, je continuerai à faire de la politique.

Si rien ne s’est fait sans lui, il continuera à inspirer la suite. A sa manière, la sagesse populaire affirme : Ou lé pa mor, ou lé touzour la.


Kanalreunion.com