Edito

Le respect !

J.B. / 12 octobre 2011

Le mot a été prononcé par François Hollande lors de son intervention dimanche soir. Pour le 2e tour, il appelle au rassemblement « dans le respect et la cohérence ». Voilà de quoi renforcer la position de principe que Paul Vergès, le PCR et l’Alliance ont toujours défendue.

Nous ne sommes pas la branche réunionnaise du Parti Socialiste français. Nous ne sommes pas la section du Parti Communiste français depuis 1959. Nous ne sommes inféodés à aucun autre parti politique. Nous avons des comptes à rendre aux Réunionnais et à l’Histoire de La Réunion. Nous agissons dans le partenariat avec d’autres forces sociales et politiques. En un demi-siècle, les communistes réunionnais ont acquis une grande indépendance de pensée qui leur a permis d’être respectés dans le monde entier, et réciproquement. A l’ouverture de l’Assemblée Plénière du Sénat, le 2 octobre, c’est à l’aune de cette position de principe « de respect » que le discours de Paul Vergès reçut une ovation unanime de la représentation politique siégeant à la Haute Assemblée.

Le respect : c’est la démarche de la lettre de François Hollande à Paul Vergès. Dans ce courrier, il s’adresse en particulier aux électeurs qui nous font confiance habituellement et il va au-devant de leurs préoccupations. L’accord sur le contenu vaut soutien et engagement réciproque. Le Comité Central du PCR a validé. De là prend naissance un partenariat sur des bases claires. Le pire et l’irresponsabilité pour un communiste aurait été un vote sur un nom, sans contenu, ni engagement. Jusqu’à ce jour, aucun autre candidat ne s’est exprimé de cette manière. Le représentant de Martine Aubry, lors de sa visite en terre réunionnaise, a décidé totalement de nous ignorer. Comment caractériser cette attitude ?

« Le respect et la cohérence » servent de base à l’appel lancé par François Hollande vers les candidats du 1er tour, notamment, Arnaud Montebourg et ses électeurs. En clair, il ne s’agit pas de faire une OPA sur son résultat, en faisant fi de ses propositions légitimées par 17% des exprimés. Avant toute décision de sa part, l’intéressé enverra une lettre aux finalistes pour connaître leurs positions sur ses idées fortes. Si la démarche de « respect et de cohérence » vaut pour des gens qui sont dans le même Parti socialiste, a fortiori, cela nous interpelle. Assumons notre dignité de Réunionnais et de communistes réunionnais, fiers de l’être ! Plus clairement, « Nou lé pa plis, nou lé pa moin, respek à nou ». En ce jour, anniversaire de la disparition de Laurent Vergès, nous devons toujours exiger le respect de la part des dirigeants de partis français ou autres. Loin de leur manquer de respect, c’est une marque d’estime pour faire progresser nos populations respectives.

J.B.


Kanalreunion.com