Edito

Le rôle irremplaçable du PCR (2)

J.B. / 27 avril 2015

La semaine dernière nous avions écrit un éditorial sur « le rôle irremplaçable du PCR ». Nous avons fait un constat de la réalité concrète et souligné l’absence d’initiative des autres partis et organisations politiques pour ouvrir le grand livre de la concertation publique entre Réunionnais. Nous avions aussi noté que des journalistes, comme bons nombres d’observateurs, valident de plus en plus les analyses du PCR, exposées régulièrement par ses dirigeants.

Mais quand l’histoire avance, dans n’importe quel pays, vous avez toujours une frange conservatrice qui tente de freiner le mouvement. Huguette Bello fait partie de ce groupe qui ressasse de vielles rengaines.
Elle vient d’annoncer sa candidature aux Régionales. Comme d’habitude, les médias lui ont largement ouvert leur antenne. Sérieusement, qu’a-t-elle dit de plus que l’on ne savait déjà ? Soient des banalités soient des idées maintes fois entendues et recyclées pour la circonstance. Exemple, la nécessité du train ou la remise cause de Nouvelle Route du Littoral. Alors pourquoi a-t-elle combattu les grands chantiers régionaux de 2010 ?

Osons une explication au fond. Les forces conservatrices – économiques, sociales et culturelles – se sont servies du pouvoir politique de droite en France, pour empêcher les avancées du 19 mars 1946 en faveur des classes sociales laborieuses réunionnaises. Elles se sont heurtées au PCR qui a lié les revendications d’Egalité aux besoins de spécificités. L’arrivée de la gauche ne changea pas grand-chose. Les mêmes forces s’investissent dans le nouveau pouvoir pour combattre le PCR mais pas pour régler les problèmes.

Et lorsque, le PCR arrive à la Région pour redresser la situation, ces mêmes forces se liguent pour combattre ses initiatives. Une première fois, le PS brise l’union régionale de 1998-2004 et présente une liste séparée en 2004. Il est battu et se maintient au deuxième tour, au lieu de se désister. Cette tentative d’aider la droite à reprendre le pouvoir échoue. Il récidive 6 ans plus tard ; cette fois, avec plus de bonheur, car il aura le renfort de Huguette Bello. Ensembles, ils sont fiers d’installer Didier Robert au pouvoir. Maintenant, elle veut le déloger… tout en combattant le PCR, bien évidemment.

Dans « le rôle irremplaçable du PCR », nous avons souligné que les échéances sont connues et ne relèvent pas du PCR. Le peuple préoccupé attend des réponses pour la canne menacée de disparition, les APE en cours de signature, la sur-rémunération qui est remise en cause, la Conférence de Paris sur le Climat, la gouvernance, etc.


Kanalreunion.com