Edito

Le sectarisme de Huguette Bello en actes

J.B. / 9 décembre 2015

Dans un communiqué diffusé hier, le Parti Communiste Réunionnais a constaté le sectarisme de la tête de liste Huguette Bello. Cette attitude indique que cette dernière n’est donc pas une rassembleuse. Certaines âmes sensibles ont pu s’émouvoir d’une telle formulation. À Témoignages, nous pouvons affirmer que ce sectarisme est une réalité qui s’établit sur des faits précis et répétés.

En 2008, Huguette Bello est élue maire de Saint-Paul. Pendant près de 4 ans, Témoignages était invité aux conférences de presse de la Mairie de Saint-Paul et de l’UFR. Notre journal a donc informé les Saint-Paulois et plus largement les Réunionnais des actions menées dans la deuxième commune de l’île, plus de 100.000 habitants. Durant cette période, six communes avaient un maire communiste : Saint-Paul, Saint-André, Saint-Louis, Le Port, La Possession et Sainte-Suzanne. Il est incontestable que c’est la politique menée par Huguette Bello qui a occupé la plus large place dans nos colonnes, bien loin devant celle des autres collectivités. Cela s’expliquait notamment par le rythme des conférences de presse, quasiment hebdomadaire. Nous avons donc compilé ces articles dans un épais volume de 473 pages. Mais à partir de février 2012, tout s’est arrêté. En effet, le 19 février 2012, les 1500 délégués de la Conférence extraordinaire du Parti Communiste Réunionnais ont désigné les candidats du PCR aux élections législatives. Huguette Bello a choisi de refuser la proposition d’être candidate dans la circonscription allant de Saint-Paul à Saint-Louis, et a décidé de se présenter contre celui du PCR dans une autre circonscription. À partir de ce moment, Témoignages n’a plus été invité aux conférences de presse de la Mairie de Saint-Paul, ainsi qu’à celles de l’UFR.

Autre exemple : la Fédération socialiste nous a toujours régulièrement invité à ses conférences de presse. Le 2 septembre dernier, nous sommes allés à celle donnant la position du PS pour les élections régionales. Mais depuis ce jour, Témoignages n’a pas été convié à la moindre conférence de presse de la liste soutenue par la Fédération socialiste. Il n’aura échappé à personne que la tête de cette liste est Huguette Bello.

Enfin, depuis le début de la campagne des élections régionales, Témoignages était, tout comme les autres médias, convié à assister à toutes les conférences de presse des listes conduites par Patrick Lebreton et Thierry Robert. Hier, ces deux listes ont fusionné avec celle de l’ancienne maire de Saint-Paul pour en constituer une seule conduite par Huguette Bello. La liste en question a organisé hier une rencontre avec les journalistes. Témoignages n’a pas été invité.

Ces faits sont des manquements constants à la liberté d’informer. Malheureusement, ce comportement que l’on croyait appartenir à une époque révolue est loin d’être isolé à La Réunion. Nous avons ainsi plusieurs fois dénoncé les mêmes manquements venant de la part de la Région Réunion depuis qu’elle est dirigée par Didier Robert. Comment qualifier cette attitude autrement que par le mot sectarisme ?


Kanalreunion.com