Edito

Le succès des communistes

Manuel Marchal / 21 décembre 2010

La Réunion vient de connaître trois jours ininterrompus de festivités. Partout dans les quartiers, le 20 désanm a été célébré. Ce qui est aujourd’hui en pleine lumière ne l’a pas toujours été. Ce succès, c’est le résultat de la lutte d’un parti, le Parti communiste réunionnais.
Auparavant, le 20 désanm se faisait dans la clandestinité. Faire du maloya était même interdit. Et quand à partir de 1971 plusieurs mairies dirigées par le PCR décidèrent de fêter le 20 désanm, il n’y avait aucune publicité de la part des médias officiels qu’étaient l’ORTF et le "Journal de l’île". Le "JIR" combattait les communistes sur ce point, et l’édito de samedi dernier de notre confrère montre d’ailleurs qu’il n’a pas encore tout à fait tourné la page.

Le succès du 20 désanm, c’est celui d’un parti politique en phase avec son peuple. Car malgré toute la chape de plomb organisée par le pouvoir, le peuple réunionnais n’a jamais oublié cette date. La répression avait arraché les arbres de la Liberté plantés par les municipalités dirigées par le CRADS au lendemain des élections de 1945, mais elle n’avait pas effacé des mémoires cette étape fondamentale des luttes du peuple réunionnais.
À la faveur d’un changement de gouvernement en France, cette lutte a vu l’acceptation par Paris de cette date importante de l’histoire du peuple réunionnais. C’était en 1982.

Après cette victoire, l’autre étape a été la reconnaissance de l’esclavage en tant que crime contre l’humanité. Partie de La Réunion et d’autre anciennes colonies de l’Outre-mer, cette revendication a fini par se concrétiser par l’inscription du 10 mai au calendrier des célébrations de la République.
C’est là aussi une victoire immense des communistes réunionnais. Car pour la première fois, c’est toute la République qui se souvient de ce crime, et qui lui attribue une date commémorative qui ne remplace pas celles des abolitions.
Ce nouveau succès du 20 désanm est donc un encouragement pour toutes celles et ceux qui œuvrent pour la liberté de notre pays.

M.M.


Kanalreunion.com