Edito

Le temps de la responsabilité

J.B. / 4 janvier 2017

JPEG - 13.7 ko

L’INSEE a publié le résultat du recensement de la population. Cela permet de constater que la croissance de la population à La Réunion reste supérieure à la moyenne des départements en France. Elle distingue donc notre île nettement des départements des Antilles qui continuent à voir le nombre de leurs habitants diminuer.

Cette croissance est le résultat du nombre important des naissances. Il est responsable d’une augmentation annuelle de 10.000 personnes. Pendant ce temps, le solde migratoire est négatif. Il est de -0,6 %, cela signifie que les départs de La Réunion sont plus nombreux que les arrivées. Compte-tenu des relations privilégiées avec la France, cette émigration reste provoquée par la volonté de rechercher ailleurs un travail qui n’est pas disponible à La Réunion. Force est de constater que ce flux migratoire orienté vers les départs peut s’inverser. Cela dépend d’une part de la situation sociale en France. Si des Réunionnais décident d’émigrer pour un travail et qu’ils restent au chômage à 10.000 kilomètres de chez eux, ne seront-ils pas tentés de revenir ? D’autre part, Mayotte est loin d’être sortie de la crise. La croissance de la population et la politique menée depuis plus de 40 ans par la France dans l’archipel ont amené à l’impasse actuelle. À cela s’ajoute une dégradation de l’environnement. Mayotte manque d’eau. Or la croissance de sa population reste bien plus grande que n’importe quel autre département. Cela signifie que la pression sur les ressources en eau ne pourra qu’augmenter jusqu’à devenir intenable si d’importantes mesures ne sont pas prises.

Ces données sur la population renforcent le besoin d’une politique spécifique pour La Réunion. Elles soulignent que la situation actuelle et les perspectives sont bien différentes de ce qui existe en France. Les Réunionnais sont les mieux placés pour analyser cette situation, proposer des mesures et les appliquer. C’est cet appel à la responsabilité qui guide le PCR depuis sa création en 1959. Il est plus que jamais d’actualité.

J.B.


Kanalreunion.com