Edito

Le train c’est du solide

J.B. / 21 septembre 2015

Le train a fait la une des Journées du patrimoine organisée le week-end dernier. Sous réserve de quelques travaux, il sera possible de faire circuler à nouveau l’autorail entre la Grande-Chaloupe et La Possession. Une extension est proposée jusqu’à Saint-Denis et la mairie de La Possession. Cette portion du premier chemin de fer de La Réunion a des atouts touristiques. Elle a même fait se déplacer un responsable de l’UNESCO.

Pour arriver à la conclusion d’une possible réouverture, des visites ont eu lieu. La voie ferrée a été inspectée. Les deux tunnels sont en bon état. Ces deux ouvrages d’art ont pourtant été réalisés il y a 130 ans avec les moyens de l’époque. Il n’y avait pas besoin d’importer des tonnes de carburant pour faire rouler des centaines de camions, pas non plus la peine d’aller chercher des matériaux à Madagascar ou d’éventrer La Réunion pour creuser de gigantesques carrières. À l’exception d’ouvriers piémontais spécialisés dans la construction de tunnels, toute la main d’œuvre a été recrutée sur place. Force est de constater que ces tunnels sont aussi solides qu’au premier jour et pourront de nouveau servir pour accueillir un chemin de fer touristique.

Ces tunnels montrent que pour réaliser une liaison sécurisée entre Saint-Denis et La Possession, il existe une possibilité très différente de celle choisie par Didier Robert et ses amis. Dans le tunnel, le train et ses passagers sont à l’abri des chutes de pierre et de la houle. De plus, c’est un ouvrage construit pour fonctionner pendant une durée de plusieurs siècles. Le projet de nouvelle route du littoral répond-il à cet objectif ?
Autrement dit, le train c’est du solide et cela peut être fait par les Réunionnais. C’est pourquoi l’Union des Forces de Progrès pour le Développement et l’Égalité propose de reconstruire un chemin de fer de Saint-Benoît à Saint-Joseph.


Kanalreunion.com