Edito

Le troisième tour social se prépare

J.B. / 3 mai 2017

JPEG - 13.7 ko

Lundi dans le défilé du 1er mai, les travailleurs ont fait entendre leurs revendications. Comme à maintes reprises l’an dernier, ils ont dénoncé la politique du gouvernement. Cette dernière s’est manifestée notamment par l’opposition à la Loi Macron et à la Loi Travail. Ce sont des mesures qui ont permis d’inscrire dans la législation d’importants reculs des droits des travailleurs. Les licenciements sont plus faciles, les syndicats affaiblis, la protection de la loi remise en cause.

Dans ces conditions, il n’est pas étonnant que les syndicats n’appellent pas à voter pour Emmanuel Macron. Pour autant, les responsables des organisations représentatives des travailleurs ne renvoient pas dos à dos les deux candidats au second tour de l’élection présidentielle. Ils soulignent le danger mortel pour les syndicats que représenterait une victoire de l’extrême droite. C’est pourquoi à l’exception de FO qui traditionnellement ne donne aucune consigne de vote, les syndicats appellent à faire barrage à l’extrême droite. Plusieurs seront donc présents ce soir lors du rassemblement contre l’extrême droite à Champ-Fleuri, Saint-Denis.

Une fois l’extrême droite écartée, ce sera le moment de renforcer la résistance contre la poursuite d’une politique qui a fait d’importants dégâts ces cinq dernières années. En effet, Emmanuel Macron veut aller encore plus loin dans la remise en cause des acquis sociaux. A cela s’ajoute la suppression de 120.000 postes de fonctionnaires.

Ce sera alors le temps du troisième tour social.

J.B.


Kanalreunion.com