Edito

Les atouts du soleil

J.B. / 26 mars 2014

La troisième édition du Grid Parity Monitor vient de sortir. C’est un rapport réalisé par le consultant Eclareon, au nom d’un groupe international d’acteurs dans le domaine des énergies renouvelables.
Ce document s’intéresse notamment à la production d’électricité à partir de panneaux photovoltaïques dans les entreprises. Il compare les coûts d’une installation standard de 30 kilowatts dans plusieurs pays : Brésil, Chili, Allemagne, Italie, France, Mexique et Espagne. Pour cela sont pris en compte l’installation, la maintenance, l’investissement, l’électricité et l’usure du site.
Ces différents critères sont appliqués à différentes sources d’énergies : soleil, vent, charbon, gaz naturel.

Selon la conclusion d’Eclareon, le coût de l’électricité à partir du soleil atteint maintenant un niveau comparable à celui des autres sources d’énergie dans deux pays : Allemagne et Italie.
Le coût de la production photovoltaïque estimé par Eclareon ne cesse de baisser, de 20 à 25%. Cette tendance est générale dans tous les pays sauf en Allemagne, où cette baisse a plafonné à 10% l’an passé.
Dans notre île, le soleil est présent en abondance, et brille de manière bien plus intense qu’en Allemagne ou en Italie. Cette étude démontre bien que l’avenir ce sont les énergies renouvelables. Et cela vient renforcer le projet d’autonomie énergétique lancé en 1999 par Paul Vergès, alors président de la Région.

Déjà en 1975, le “Plan de survie” publié par le Parti communiste réunionnais proposait de développer l’étude des énergies renouvelables. À ce moment, le Danemark venait de renoncer au nucléaire et avait commencé à développer les éoliennes. À La Réunion, la consommation électrique était principalement couverte par l’hydroélectricité. Mais les choix faits ont amené l’île dans l’impasse actuelle. Le changement de majorité à la Région a encore aggravé cette tendance. La dépendance aux énergies fossiles augmente alors que l’électricité photovoltaïque arrive maintenant à un coût de production concurrentiel avec celle produite par le charbon ou le fuel importés à La Réunion.
Cette étude donne une idée du gâchis et du retard qui s’accumule depuis maintenant 4 ans, quand des responsables politiques se disant de “gauche” ont décidé d’offrir la Région à l’UMP.

 J.B. 


Kanalreunion.com