Edito

Les chercheurs et le Parti communiste cubains honorés

J.B. / 29 avril 2015

Avec la fin de l’embargo imposé à Cuba pendant plus d’un demi siècle, le monde entier découvre la richesse de l’intelligence cubaine. Voici 2 événements qui intéressent beaucoup les Réunionnais. Vous ne trouverez pas ces informations capitales dans nos médias qui sont tellement occupés à dénigrer les communistes.

Tout d’abord, la Médaille d’Or de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) vient d’être décernée au médicament cubain Itolizumab, « L’Itolizumab est un anticorps monoclonal humanisé qui reconnaît l’antigène leucocytaire CD6, utilisé dans le traitement de maladies auto-immunes, notamment le psoriasis », a expliqué la Dr Maria de Los Angeles Sanchez Tores, directrice du Bureau cubain de la propriété intellectuelle. Ce médicament est indiqué chez les patients souffrant d’un psoriasis sévère, une inflammation chronique de la peau qui frappe près de 125 millions de personnes dans le monde.

Ensuite, invité à faire une communication sur son expérience à la Conférence mondiale sur le pied diabétique à Hollywood, à Los Angeles, le Dr Berlanga Acosta a signalé que des scientifiques, des spécialistes et des professeurs prestigieux des États Unis ont montré un vif intérêt pour l’impact du programme cubain, dans la prise en charge primaire et secondaire des malades.

« Un groupe important de professeurs, de cliniciens et de chirurgiens du pied souhaiteraient essayer le médicament cubain, car ils le reconnaissent évidemment comme une alternative possible pour réduire le taux d’amputations dans le cas du diabète mellitus aux États-Unis », a-t-il déclaré.

Selon une étude du Pr Osvaldo Reyes Acosta, à la suite de l’enquête et du dépistage de patients souffrant de pied diabétique, il ressort que plus de 18 000 cas sont diagnostiqués chaque année à Cuba. Parmi eux, 10 000 patients qui présentent des risques d’ulcères complexes sont soignés à l’Heberprot-P. Au cours des sept ans de mise en œuvre de ce programme, plus de 38 000 patients ont été soignés avec ce médicament. Enregistré déjà dans 26 pays, l’Heberprot-P, qui a été appliqué à 160 000 personnes, éveille de plus en plus d’intérêt, du fait que selon l’Organisation mondiale de la Santé, le diabète mellitus touche aujourd’hui plus de 200 millions de personnes dans le monde, un chiffre qui pourrait s’élever à 366 millions en 2030.

Ces distinctions honorent le travail des experts cubains, certes, mais elles soulignent aussi la politique de santé publique du Parti Communiste Cubain.


Kanalreunion.com