Edito

Les leçons de la sécheresse de Somalie et d’ailleurs

J.B. / 5 août 2011

Les images qui viennent de Somalie tournent en boucle dans les médias. Des scènes d’enfants, de femmes, de jeunes qui fuient la sécheresse. Beaucoup d’émotion. Et, comme d’habitude, le débat de fond est occulté : la sécheresse.

C’est un phénomène en recrudescence sur toute la planète.

En Chine, les médias montrent des terres agricoles, habituellement très vertes, tellement sèches qu’elles se soulèvent par plaques. Elles sont totalement improductives. La population est obligée de migrer.

Dans notre voisinage immédiat, les Seychelles subissent une sécheresse qui dure. L’eau est rationnée. Les autorités ont pris des mesures d’urgence. Des camions-citernes sillonnent l’île pour distribuer de l’eau dans les citernes privées. Les ONG participent à des opérations de sensibilisation des familles sur la récupération d’eau de pluie. Et, le mois dernier, le pays a fait l’acquisition d’une dizaine de machines pour dessaler l’eau de mer. Les hôtels sont priés de disposer des moyens de stockage suffisant. Il était temps, sinon les Jeux des îles de l’océan Indien n’auraient pas pu se tenir dans de bonnes conditions.

A l’île Maurice, où le tourisme est un important pilier de l’économie, les hôtels se dotent de plus en plus de systèmes de dessalement de l’eau de mer. Notre confrère “L’Éco austral” a consacré un dossier sur le sujet. Il montre l’ampleur du phénomène ainsi que l’importance des investissements qui s’établissent entre 600.000 euros à 900.000 euros par unité hôtelière. Peut-être que des terrains de golf vont disparaître, car trop consommateurs d’eau. On annonce par ailleurs que la sécheresse qui dure et le « développement urbain, commercial et industriel rapide que connaît le Nord du pays est une pression additionnelle sur le réseau de distribution de la CWA ».

Manifestement, la menace d’une pénurie d’eau n’est pas à écarter. A La Réunion, nous avons trop tendance à croire que tout cela se passe chez les autres. Nos médias qui nous inondent de toutes sortes d’informations n’organisent-ils pas l’ignorance de la population ?

J.B.


Kanalreunion.com