Edito

Les médias se trompent sur Didier Robert, et par conséquent trompent l’opinion

J.B. / 16 octobre 2014

Ce n’est plus du tout le même Didier Robert qui communiquait à tout vent après sa rencontre avec la ministre Ségolène Royal qui sera devant la Préfecture pour dénoncer le gouvernement. Seulement un mois et demi sépare les 2 événements. Que s’est-il passé réellement ?

Début septembre, le Président de Région élu par les socialistes en 2010 est reçu au gouvernement. Il publie un long communiqué de satisfaction. Le format de ce billet ne nous permet pas de reprendre les mots glorieux choisis a cette occasion. Les médias seront même gratifiés d’une photo où on le voit tout heureux en si bonne compagnie. En clair, il montre à l’opinion qu’il est en phase avec le gouvernement. Six semaines plus tard, le voilà en habit de pourfendeur du gouvernement. Il attend 10 000 personnes devant la préfecture, laisse-t-il entendre ! Question de manipuler par avance les médias et l’opinion.

Il est clair que Didier Robert a besoin en ce moment d’une démonstration de force, mais comme toujours, la raison principale est dans le non-dit. La continuité territoriale est un prétexte inespéré.
Il est conscient que cet affront sur le transport aérien risque de crisper le gouvernement sur le dossier de financement exceptionnel de sa Route en Mer. Entre quelques millions de la continuité et les centaines de millions de la Route, la comparaison ne tient pas à un fil. Il a déjà montré qu’il pouvait mobiliser beaucoup d’argent dans d’autres domaines, par exemple pour l’IRT. Alors pourquoi tout cela ?

Non. Le sujet doit être plus grave, tellement grave qu’il lui faut provoquer un pare-feu médiatique d’une très grande puissance. La décision a été prise dès son retour d’Europe où il a participé au forum des RUP, accompagnée d’une forte délégation réunionnaise. Il n’y a pas eu de compte rendu de ce déplacement. Par contre, à peine débarqué, il réunit des Maires de droite, griffonne une plate-forme en quelques heures, et présente à l’opinion la base de la forteresse sensée le protéger de la tornade qui l’attend. La manif de la Préfecture est convoquée à partir de cette base, tentant grossièrement de faire croire à un affrontement de la droite contre la gauche.

Le seul dossier capable de provoquer une telle panique, c’est celui qui peut toucher à son ego. C’est l’avenir catastrophique d’Air Austral. La date de la manif devant la Préfecture été choisie pour détourner l’attention des médias sur ce qui se trame en coulisse, à la même période. Pour peu que les médias fassent réellement leur travail d’information, vous saurez tout sur la vraie raison : la continuité territoriale n’a rien à voir dans la faillite qui s’annonce.


Kanalreunion.com