Edito

Les plus grands gaspilleurs d’argent public

J.B. / 30 mars 2012

Les personnes qui orientent aujourd’hui les destinées du Conseil régional avaient la critique facile vis-à-vis des projets de l’ancienne équipe. Les médias faisaient leur “Une” sur telle ou telle dépense jugée « inutile » ou « pharaonique ». Souvent, la suspicion était jetée sur le niveau de salaire d’un cadre. Le but était de nuire à l’image et aux résultats de bon gestionnaire de l’équipe de Paul Vergès.

C’est fou comme l’oubli est facile.

Nous aurions aimé que ces mêmes médias reprennent ce qu’ils écrivaient, il y a à peine 2 ans. Puis, ils appliquent leurs morales à l’équipe d’aujourd’hui. Trente millions d’euros, soient 200 millions de Francs seront donnés aux pétroliers pour couvrir l’augmentation de leur marge. Jusqu’à maintenant, les pétroliers avaient comme interlocuteur l’État, par l’intermédiaire du préfet. Cette affaire ne relève pas de la compétence de la Région mais elle le fait quand même.

Le président de Région ouvre son carnet de chèques et casse la tirelire. Il vide le FRDE du reliquat qu’avaient laissé Vergès et son équipe. Le FRDE a été créé à l’époque du président Pierre Lagourgue. Au début du mandat, il y a 2 ans, il fait un chèque à Penchard pour payer la continuité territoriale à la place de l’État. Or, le gouvernement a fait déjà un prélèvement sur le prix des billets d’avion pour payer la politique de continuité. Au final, ce sont les Réunionnais qui payent eux-mêmes les efforts pour compenser les coûts de transport. Aucun média ne dénonce ces faits très graves.

Il en a été de même avec le financement de 18.000 ordinateurs dès la première année de son mandat. Dans les faits, cela correspond à une aide directe aux vendeurs d’ordinateurs. Mais pouvons-nous passer sous silence les dépenses somptueuses en voyages et autres agapes !

Apparemment, nous nous trouvons bien devant un cas. Cet homme était maire du Tampon et, en 4 ans, il a vidé les caisses du Tampon comme l’a bien précisé les conclusions de la Chambre régionale des comptes. Il est en train de faire la même chose avec la collectivité régionale. Vergès a laissé beaucoup d’argent. Lui, il passe son temps à jeter l’argent par les fenêtres. C’est probablement le plus grand gaspilleur d’argent public que la Région n’ait jamais connu.

Le pire, c’est qu’il va recevoir bientôt Sarkozy, son pote de l’UMP. Lui, aussi, il a gaspillé l’argent de la France en faisant 14 milliards de cadeaux fiscaux, au lendemain de son élection. Quand la crise de l’endettement américain a envahi la planète finance, la France se trouva au-cul, et Sarkozy fit voter 2 plans d’austérité pour économiser 100 milliards euros jusqu’en 2016. C’est le peuple qui paye les conséquences.

Il sera étonné qu’à La Réunion, les Collectivités ont tellement d’argent qu’on subventionne en dépit du bon sens. Imaginons le dialogue entre eux : « mais, Didier, d’où vient tout ce fric ? — C’est simple, président : Vergès a laissé un magot, j’en profite ! — Il a laissé tant que ça ? — Depuis 2 ans, je ne fais que vider, heureusement qu’on lui a enlevé tout ça, sinon c’était foutu pour longtemps !… »

J.B.


Kanalreunion.com