Edito

Les voyageurs de la République

J.B. / 21 juillet 2014

Les organisateurs du voyage du Président de la République à La Réunion ne savent plus quel itinéraire lui préparer pour lui éviter d’aborder les vrais problèmes avec les vrais acteurs politiques et de la société civile. Il semble qu’ils ont déjà changé une dizaine de fois le parcours. C’est la preuve qu’aucune réflexion significative n’a précédé ce déplacement. On nage en pleine improvisation. Cela risque de finir comme les autres visites de ce type : en eau de boudin !

Pourtant les choses sont d’une simplicité biblique. Le Président de la République peut venir remercier les 72% d’électrices et d’électeurs qui ont fait confiance à François Hollande qui proclamait « le changement, c’est maintenant ». Deux ans après, c’est un peu du réchauffé mais encore mangeable : on n’en mourra pas. Ce serait tout à fait logique et le programme serait facile à réaliser. Un seul parti politique Réunionnais avait appelé à voter Hollande depuis les primaires : c’est le PCR. Un seul parti politique a reçu publiquement et par écrit les engagements de Hollande en faveur de La Réunion et des Réunionnais. Témoignages a tout archivé et des vidéos ont été publiées. Si les organisateurs pensent se tirer à bon compte en zappant cette séquence vérité, ils prendront la responsabilité de ridiculiser le Président de la République qui apparaîtrait ainsi comme un vulgaire marchand de paroles.

A ce jour, les 7 Députés que compte La Réunion ont adhéré à la majorité présidentielle. Où sont les engagements pris devant le peuple dont la moitié vit sous le seuil de pauvreté ? Les problèmes sont tellement graves qu’on a du mal à imaginer que les organisateurs choisissent de le faire balader pour amuser la galerie avec de nouvelles promesses ou quelques contrats précaires supplémentaires ! Nous avons 30% de chômeurs ici. Le PCR a posé clairement l’avenir de la canne. Il a illustré ces analyses par les confidences de l’usinier devant le gouvernement et les parlementaires. Les organisateurs ne vont quand même pas faire porter à Hollande le chapeau d’une faillite en rase campagne ! Il faut une nouvelle Convention-canne car l’actuelle expire en 2015. Personne n’échappera à ses responsabilités. Il reste 4 jours pour qu’une petite lueur de lucidité viennent inspirer les voyageurs de la République.

J.B.


Kanalreunion.com