Edito

Mais où sont passés les dirigeants UMP ?

J.B. / 23 septembre 2011

Il y a une semaine, Élie Hoarau, député au parlement européen, a annoncé que Sarkozy et Merkel ont adressé une lettre commune au président du conseil européen, Van RUMPuy, qui remet en cause les fonds structurels en faveur des RUP. On peut comprendre cela de la part de la chancelière allemande dont le pays ne possède aucune RUP mais pas du président français. Devant cet affront, l’élu Réunionnais a réuni tous ses collègues représentants des RUP au Parlement européen et, ensemble, ils ont signé une déclaration à l’attention de la présidence du conseil.

Cela fait déjà une semaine, aucun élu ou candidat aux sénatoriales UMP, n’est intervenu pour donner son point de vue sur une affaire qui risque de pénaliser l’économie réunionnaise déjà en récession. Ils bavardent beaucoup, font de la Com’, mais quand il faut défendre les intérêts des Réunionnais, alors là, c’est zéro calebasse !

Pierre Vergès annonce sur son blog personnel que la Région envisage de saucissonner la réalisation de la nouvelle route du littoral parce qu’elle n‘a pas l’argent pour faire tout le tracé. Silence radio chez les mêmes personnes. Or, si l’argent a disparu, c’est très grave car, en quittant la région, Paul Vergès a laissé un trésor pour des grands chantiers.

Pourquoi ce silence des élus et cadres UMP ? Et, pourtant, ils nous avaient habitués à réagir sur tout. Récemment, ils ont même réagi sur la Libye, ils ont donné leur point de vue sur les niches fiscales, etc.
À la veille des sénatoriales, leur silence est révélateur du malaise qui pèse désormais au sein de l’UMP et chez ses cadres.
Et, ce n’est pas fini. Le feuilleton ne fait commencer.

J.B.


Kanalreunion.com