Edito

Maurice doit rester le maire Sainte-Suzanne

J.B. / 16 janvier 2012

Lors d’une réunion à 2 Rives, un habitant de ce quartier a fait cette déclaration : « Maurice doit rester le maire Sainte-Suzanne ». Beaucoup de personnes pensent comme lui. Dans la rue, les gens disent : « bonjour, monsieur le maire, a ou mèm nu veu ».

Dans la confrontation actuelle, ils reconnaissent parfaitement qui est le maire qu’ils ont élu, en 2008. Ils ne comprennent pas l’abus de pouvoir qui les a privés de leur maire pendant 2 ans. Jamais, elles n’ont été consultées sur cette décision extrême. Le moment est venu de dire à tous les profiteurs que « Maurice doit rester le maire Sainte-Suzanne ».

Le PCR avait demandé à Lucet Langenier, un camarade du Port, d’aller à Sainte-Suzanne pour aider la population à conquérir la Mairie. Mis en confiance par cette solidarité, les électrices et électeurs de Sainte-Suzanne ont arraché la victoire en 1980. En retour, la population fait confiance aux dirigeants du PCR. Un véritable contrat de confiance et d’honnêteté s’est installé entre le PCR et Suzanne. Et, quasiment à chaque élection, les résultats de Sainte-Suzanne sont au top des communes à direction communiste.

De 1980 à 2012, en 32 ans, la municipalité de Sainte-Suzanne a connu 2 maires élus par le peuple. Ce sont Lucet Langenier et Maurice Gironcel.

En 32 ans, tout le développement de Sainte-Suzanne s’est fait sous la direction de ces 2 maires. Comme Maurice Gironcel était aussi le premier adjoint de Lucet Langenier, il connaît les dossiers de Sainte-Suzanne dans ses moindres détails. Il a aidé tout le monde et il continuera à aider. C’est un avantage considérable pour la population.

Il est solidaire de la lutte générale du Parti pour sanctionner Sarkozy aux présidentielles des 27 avril et 6 mai. Il est bien placé pour emmener la population de Sainte-Suzanne à la victoire, en juin, aux élections de député.

Le contrat de confiance continue de plus belle !

J.B.


Kanalreunion.com