Edito

Mensonges, hypocrisies et mépris envers la jeunesse

Témoignages.re / 8 juillet 2013

Les premières épreuves de baccalauréat sont terminées et les résultats sont connus. Sur 10.000 candidats, 7.447 ont réussi dès le premier tour. Le taux de réussite dépasse 70%, ce qui est considéré comme une bonne cuvée. Les recalés sont invités à subir les oraux de rattrapage, dès aujourd’hui. La semaine prochaine, tout sera plié. Commencera alors la grande manœuvre des élus qui vont rivaliser d’ingéniosité pour offrir une réception aux diplômés.

Dans ce domaine, le sommet de l’hypocrisie n’est jamais atteint. Leurs auteurs pensent, ainsi, s’attirer les bonnes grâces des jeunes. Si, dans le passé de telles manifestations avaient valeur de récompense, ce n’est plus le cas, maintenant. En effet, 69% des jeunes de moins de 25 ans, sortis du système scolaire, pointent à Pôle emploi. Comment vont-ils pouvoir cotiser durant 42 ans, pour avoir une retraite ?

Alors, sans travail quand on est jeune et sans retraite plus tard : peut-on sérieusement accueillir ces néo-promus en leur cachant la vérité sur leur avenir ? Ne vaudrait-il pas mieux les organiser pour qu’ils se prennent en charge, l’élu-e se mettant à leur service pour les accompagner ? Que sont devenus tous les diplômés qui ont été reçus avec faste les années précédentes ? Doit-on continuer un rituel sans évaluer l’opportunité de la dépense publique ?

Hypocrisie et mensonge éclateront, dans quelques jours, quand les jeunes se rendront compte qu’ils sont les éléments d’une triste manipulation. Aucune des personnalités politiques qui les recevront ne peut répondre concrètement à leurs besoins en emplois, logements et coût des équipements. Pour ceux et celles qui poursuivent les études, les parents ne savent plus où donner de la tête.

Pendant ce temps, la seule action que des élu-e-s ont trouvé, c’est la fête. Tôt ou tard, les jeunes se rendront compte qu’ils sont méprisés et manipulés.

 J.B. 


Kanalreunion.com