Edito

Netanyahu a besoin d’Européens pour aggraver la colonisation de la Palestine

J.B. / 16 février 2015

Le Danemark vient de connaître deux attaques meurtrières. Comme en France un mois plus tôt, l’auteur présumé est né et a grandi dans le pays où les attentats ont été perpétrés. Cette nouvelle est un choc pour la population danoise. Quelques années plus tôt, la Norvège voisine avait connu elle aussi une attaque meurtrière. Un membre de l’extrême droite avait tué des dizaines de personnes en faisant sauter une bombe à Oslo, puis en allant faire un massacre dans un rassemblement de jeunes du Parti travailliste.
Mais hier, pendant que l’émotion était à son comble, un responsable politique a tenté immédiatement de récupérer la situation. Le Premier ministre d’Israël a demandé aux Européens de religion juive d’émigrer en Palestine.

Depuis sa création en 1948, l’État d’Israël n’a cessé de soutenir la colonisation de la Palestine au mépris du droit international. Par des guerres successives, il a grignoté des territoires et mis la main sur la majeure partie des ressources en eau de la région.
À maintes reprises, l’Assemblée générale de l’ONU a condamné les exactions d’Israël, pays dirigé par un gouvernement qui qualifie lui-même de colonies les constructions d’immeubles sur les terres volées aux Palestiniens.
Mais au bout de 60 ans, cette politique a de plus en plus isolé Israël. Quand l’ONU vote des résolutions condamnant Tel Aviv, Israël peut compter ses alliés sur les doigts d’une main. Mais parmi eux figurent les États-Unis, qui ont toujours refusé que le droit international s’applique entre les rives de la Méditerranée et celles du Jourdain.

Cette situation isole Israël à l’intérieur d’une région dynamique sur le plan démographique. Pour compenser l’accroissement de ces voisins, Tel Aviv ouvre les portes aux immigrants européens. Et le Premier ministre israélien s’implique grandement.
Au lendemain des attaques de Paris, il était à la synagogue de la capitale française pour appeler les Français de religion juive à émigrer en Israël. Hier, il a profité des attentats de Copenhague pour enfiler ses habits de recruteur. Il a élargi à toute l’Europe l’appel destiné exclusivement aux personnes de religion juive. Une fois arrivés sur place, ces nouveaux venus seront-ils considérés autrement que comme des colons ou des occupants par les Palestiniens ?
En 2015, un chef de gouvernement peut donc encore lancer impunément des appels à la colonisation. Que signifie donc cet appel à l’émigration européenne au Moyen-Orient ?


Kanalreunion.com