Edito

Non au huis clos ! Exigez la transparence des débats qui concernent tout le peuple !

J.B. / 29 octobre 2012

Aujourd’hui s’ouvre "la Conférence économique avec son volet social". Elle durera 2 jours, suivie probablement d’une séquence ministérielle. Les partis politiques et les acteurs économiques et sociaux auraient dû expliquer à l’opinion leur position avant d’entrer en séance. C’est le minimum en démocratie.

Hélas, en dehors du PCR, aucune autre organisation n’a eu le courage d’exposer publiquement son point de vue. Nous aurions été en France, il y a belle lurette que les participants se seraient exprimés sur les 4 thèmes sélectionnés par les organisateurs. C’est ainsi que s’ouvre un vrai débat démocratique avec le peuple.

Hélas, ce n’est pas non plus l’option choisie par le gouvernement qui organise la Conférence. Les débats se feront à huis clos ! On se croirait dans un tribunal pour mineurs ! Une liste de participants a été triée sur le volet et totalement coupée des réalités Réunionnaises. Jamais, nous n’avions vu un tel semblant de débat pour nous faire avaler « 7 ou 8 propositions » déjà arrêtées.

Et pourtant, la situation est très grave, sans issue, même. L’INSEE déclare qu’en 2010, « 69% des jeunes sortis du système scolaire sont au chômage ». C’est donc un gros mensonge de faire croire aux jeunes qu’on pourra régler leur problème dans le cadre politique actuel. C’est à cette génération de jeunes que le gouvernement demande de cotiser 41 années de travail pour avoir la retraite à 65 ans. Ainsi, quand ils sont jeunes, ils sont au chômage ; et quand, ils sont vieux, ils n’auront pas cotisé suffisamment pour percevoir la retraite. Ils devront se satisfaire de l’allocation aux vieux travailleurs. À valeur du jour, cela représente une somme d’environ 450 euros. C’est la rançon d’une vie !

Cet exemple est suffisamment éloquent. Il montre la nécessité de changer le cadre politique actuel si on ne veut pas que la situation sombre dans la violence sociale. Ce qu’on a vu en février dernier ne sera rien devant les atermoiements du gouvernement et les discours qui pensent entretenir des illusions. Non, le changement maintenant, ce n’est pas le changement bientôt ! Les participants aux salaires indexés ne comprennent pas le drame qui se joue en silence dans le peuple. Réunionnaises, Réunionnais, exigez la transparence des débats qui concernent tout le peuple ! NON au huis clos !

J.B.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • C’est une vraie provocation ce huis clos. Car il y a des solutions locales pour face à la crise. Octroi de mer, suppression de la majoration de tous les salaires de la fonction publique, la défiscalisation, les exonérations des charges sociales, en ramenant le coût des marchandises ceux de métropole, en réduisant les dpenses des collectivités, des élus et des alimentaires.
    Si ces mesures ne sont pas discutées, avec le peuple, les associations et tous les partis politiques, alors il faut s’attendre à un chaos.

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com