Edito

Non, madame Ledoux, c’est à vous de refuser ce poste

Témoignages.re / 21 septembre 2013

Notre confrère le Quotidien a réussi à obtenir une interview de Mme Ledoux que Fabius et Lurel ont nommé ambassadrice de la coopération régionale dans l’Océan Indien. Cela fait suite aux diverses réactions négatives que soulève sa nomination, considérée par le PCR comme « une provocation », lors du point presse tenu jeudi, avant hier.

A la question : « quelle connaissance avez-vous de la zone océan indien », elle fait la réponse suivante : « je n’en ai pas une connaissance approfondie ». Or, elle ose déclarer : « je rappelle qu’un ambassadeur est nommé pour ses compétences » ! Lesquelles ? Réponse pas piquée des vers : « je réponds aux critères définis. Le gouvernement voulait que la personne nommée connaisse bien les collectivités locales et se prévale d’expériences diversifiées dans ce domaine ». Sous-entendu, elle veut dire que ses compétences ont été évaluées par Fabius et Lurel supérieures à celles du Réunionnais qui convoitait le poste. Quelle boulette quand on sait que l’intéressé, Wilfrid Bertile, a assumé des fonctions de maire de St Philippe, conseiller général, Conseiller régional, et secrétaire général de la COI. Agrégé de géographie, il a écrit sur les pays de la zone. Il a participé à diverses actions diplomatiques inter-gouvernementales avec les pays voisins, notamment lors des crises politiques et institutionnelles, etc.

A l’évidence, Mme Ledoux a raté une occasion de se taire. Sa réponse n’est ni sympathique, ni diplomatique, et un tantinet prétentieuse, totalement à l’opposé de celle de Bertile qu’elle souligne en ces termes : « je sais gré à M.Bertile d’avoir eu l’élégance de ne pas s’en prendre à moi personnellement ». Sentant son explication sur les compétences un peu faible, elle sort l’argument ultime : « ils voulaient aussi nommer une femme » ! Pourquoi « aussi » ? Franchement, là, ce n’est pas gentil vis-à-vis de la gent féminine réunionnaise.

Non, madame, les Réunionnais ne s’attaquent pas à vous mais à ceux qui se servent de vous pour cultiver leur mépris envers nous. Au vu de la situation, montrez-leur que vous êtes plus intelligente qu’eux, surtout pas vis-à-vis des Réunionnais. Les conditions de confiance n’existent pas pour un travail de coordination dans la sérénité. Ne servez pas leur attitude de mépris, un vieil héritage colonial. C’est à votre honneur de respecter La Réunion et les Réunionnais. C’est à vous de refuser le poste, madame.


Kanalreunion.com