Edito

Non, mais allo quoi Patrick té parlementaire et tu craques ?

J.B. / 23 avril 2013

Hier, nous faisions le constat qu’il n’y avait plus beaucoup de monde qui s’oppose encore à la formation et à l’embauche des Réunionnais. Nous expliquions également que le contexte était favorable pour que ce consensus débouche sur des réponses concrètes à la demande d’emplois de la jeunesse. Nous nous félicitions même de la déclaration du député Lebreton, parlementaire en mission, qui prévient qu’il n’apposerait pas sa signature sur un rapport fait par un fonctionnaire.
Jusque-là, nous n’avions vu que du bonheur pour les jeunes. Et, puis, en visionnant le Kabar de samedi, émission de Réunion1ère, nous sommes tombés sur une diatribe du parlementaire contre les jeunes de l’AJFER, en particulier, 2 dirigeants qu’il déclare être « nés avec une cuillère d’argent à la bouche ». Il les accuse même de l’avoir attaqué. Interpelé par les 2 journalistes présents sur l’identité de ces personnes, il refuse de donner leur nom, de peur de leur faire « de la publicité », feignant même ignorer le nom de l’AJFER.
Personne ne comprend la violence des propos de l’élu. De quoi accuse-t-il précisément l’AJFER pour mériter pareil traitement ? Par contre, cela a eu le mérite de créer beaucoup de sympathie à l’organisation depuis que ses propos haineux tournent en boucle sur les réseaux sociaux. Les gens de l’Etang-Salé les Hauts connaissent bien les parents des Leperlier : de modestes habitants ruraux au chômage.
On attend désormais du parlementaire en mission qu’il publie les actes qui soutiennent ses déclarations. Personne n’a à gagner dans ce genre de comportement. Cela n’honore pas la représentation parlementaire française. Et, comme dit Nabila : « non, mais allo quoi Patrick ? »

J.B.


Kanalreunion.com