Edito

Notre mère Afrique montre la voie

J.B. / 18 juillet 2012

C’est sur le continent africain que sont apparus les premiers spécimens des humains que nous connaissons aujourd’hui. De ce continent, il a émigré partout et il s’est imposé comme l’espèce dominante sur Terre. Tous les êtres humains peuvent donc difficilement nier qu’ils n’ont pas un lointain ancêtre qui est né sur le continent africain.
Or aujourd’hui, c’est ce continent qui est le plus gravement touché par les crises humanitaires. Les images qui nous parviennent de l’Afrique, ce sont le plus souvent les effets du changement climatique, et des guerres. Voilà qui projette dans l’esprit l’idée d’un continent qui a besoin d’une aide extérieure pour s’en sortir.

Au-delà de ses clichés, au moins deux événements méritent d’être des sources d’inspiration et rappellent que l’Afrique, c’est bien autre chose que ces images.
Lors des dernières élections législatives au Sénégal, 45% des élus sont des femmes. Leur proportion a doublé par rapport au précédent scrutin. C’est le résultat d’une loi demandant aux partis d’investir autant d’hommes que de femmes.
En France où existe aussi une loi sur la parité, la proportion est passée de 18,5 à 26,9%. Comment expliquer qu’en France, les femmes soient proportionnellement deux fois moins nombreuses que les Sénégalaises à siéger à l’Assemblée nationale ? Est-ce à dire que quand ils présentent des femmes aux législatives, les partis français leur réservent en général les circonscriptions les plus difficiles à remporter ?

L’autre événement a eu lieu dimanche. C’est l’élection de Nkosazana Dlamini-Zuma à la présidence de la Commission de l’Union africaine par les représentants de 54 pays. C’est la première fois qu’une femme est élue à un tel niveau de responsabilité en Afrique, à la tête d’une instance qui fête en ce moment ses 10 ans. Il existe en Europe une institution comparable, c’est la Commission européenne. Elle a une présidence depuis 1958. Mais jamais depuis 54 ans, les Européens n’ont désigné une femme pour présider leur Commission. Comment expliquer une telle différence avec l’Afrique ?

Décidément, notre mère Afrique continue à montrer la voie, notamment en matière de représentativité en politique…

J.B.


Kanalreunion.com