Edito

« Notre responsabilité écrasante… »

Témoignages.re / 2 novembre 2009

Comme "Témoignages" l’avait annoncé samedi même, l’inauguration à Saint-Louis du monument en hommage à nos ancêtres morts sans sépulture a réellement atteint une dimension historique très importante. En effet, il y a eu bien sûr le contenu idéologique et politique très fort donné par Paul Vergès et tous les participants à cette cérémonie, comme les perspectives que celle-ci a ouvertes au peuple réunionnais en marche pour son émancipation, à travers notamment la reconquête de sa mémoire.
Mais en raison du sens des discours, des chants et de certains gestes, il y eut aussi beaucoup de moments d’émotions très intenses ressenties par les nombreux Réunionnais venus de toute l’île pour vivre cet événement. Enfin, comment ne pas souligner la richesse et la portée exceptionnelles de cette rencontre à travers la diversité des intervenants, unis dans ce vibrant hommage à nos ancêtres ?

Pour toutes ces raisons, ce 31 octobre 2009 restera une date mémorable de notre Histoire. Mais aussi « un point de départ », comme a dit le président de la Région, pour de nouvelles avancées afin de réparer les crimes du passé et construire un avenir vraiment différent, sur des bases justes.
Pour Paul Vergès, c’est « une tâche libératrice » immense à accomplir et c’est « notre responsabilité écrasante » car nous ne pouvons pas déléguer ce travail colossal à d’autres. Surtout pas aux assimilateurs, qui ne sont "pa la èk sa".

Cette responsabilité personnelle et collective doit être assumée ensemble. C’est le message qu’a fait passer le président du Groupe de dialogue interreligieux de La Réunion, Idriss Issop-Banian, en affirmant que « nous devons envisager ce que nous allons faire ensemble pour mieux vivre ensemble ».
Ce mieux vivre est impossible sans abolir toutes les inégalités criantes de notre société. Cela fait partie de « notre responsabilité écrasante », à savoir incontournable, dont nous devons être conscients.

L. B.


Kanalreunion.com