Edito

Nous les payons pour pourrir notre île

J.B. / 28 septembre 2012

Pourra-t-on un jour porter plainte pour crime contre La Réunion ? La question est loin d’être anodine quand on fait le tour des projets qui pourrissent notre île. Censés régler nos soucis quotidiens, des grands groupes sont venus aggraver notre existence.

Ne jetez plus vos déchets ! Ne brûlez plus les saletés dans les cours ! Sauvegardez l’environnement ! Ah, la belle affaire ! Des grands groupes l’ont bien senti et se sont précipités dans les mairies pour proposer aux élus leurs compétences en la matière. Le résultat : des contrats en or massif, généralement signés en moyenne sur 12-20 ans ainsi que de nouveaux problèmes non résolus.

N’avez-vous jamais croisé les camions de ces sociétés qui transportent les déchets que vous ne jetez plus pour… les enterrer ! Quelle intelligence technologique… ! Toute cette plaisanterie coûte des sommes colossales et aggrave la santé de notre environnement. Notre île est pourrie par une noria des camions qui déversent, quotidiennement, des tonnes de CO2 dans l’atmosphère. Et, comme un malheur n’arrive jamais seul, ces sociétés produisent également de l’énergie à partir du gaz récupéré et de la chaleur du solaire, et elles empochent les dividendes ! Il ne suffit pas de salir : au bout de la chaîne, les Réunionnais sont priés de payer la note salée de ces génies !

Le ridicule est atteint quand, pour ce travail, les prix du ramassage et du traitement des ordures sont différents d’une Collectivité à l’autre, pour donner l’illusion d’une saine concurrence. Il serait temps de connaître et publier les sommes qui ont été englouties dans ces projets, car au fond, ils sont bien payés mais les problèmes demeurent et s’aggravent. Ils sont 4 groupes qui se partagent le juteux gâteau des ordures.

J.B.


Kanalreunion.com