Edito

Nouvelle conséquence du choix d’une tête de liste pas rassembleuse

J.B. / 6 janvier 2016

La séance plénière du Conseil régional a donné lieu à un pitoyable spectacle. Des élus se sont chamaillés autour du montant des indemnités. Dans un pays où plus de 40 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, de tels débats sont indécents.

Les Réunionnais paient lourdement le choix d’une tête de liste pas rassembleuse lors du second tour des élections régionales face à Didier Robert.

Le choix de Huguette Bello comme tête de liste, puis celui d’exclure le PCR des discussions sur le programme et sur la composition de la liste ont conduit à la défaite. La conséquence est claire : Didier Robert mènera la même politique qu’entre 2010 et 2015.

En effet, lors de sa prise de fonction en 2010, le président de la Région avait utilisé au maximum les possibilités du droit pour augmenter les indemnités, et pour favoriser l’absentéisme des élus de la Commission permanente.

Quand Paul Vergès était président de la Région jusqu’en 2010, la Commission permanente ne pouvait pas délibérer sans la présence physique de la majorité de ses membres. Dès son arrivée à la direction de la Région, Didier Robert a supprimé cette mesure et l’a remplacée par un nouveau règlement. Il permet à la Commission permanente de délibérer si la majorité des élus sont présents physiquement ou représentés. C’est une mesure taillée pour les cumulards.

D’ailleurs, le cumul des mandats semble être une règle pour les membres du groupe de Didier Robert à la Commission permanente. Outre ce dernier qui cumule un mandat de président de la Région et de sénateur, cette instance comporte également le président de la Chambre de commerce, celui de la Chambre des métiers, la présidente du Conseil départemental, une vice-présidente du Département, ainsi que deux maires. Ce ne sont donc pas des élus qui pourront pleinement se consacrer aux travaux de la Commission permanente. Leur présence ne sera pas indispensable au fonctionnement d’une instance qui prend d’importantes décisions.

La poursuite de ce mode de fonctionnement est la conséquence du choix de Huguette Bello comme tête de liste, et de l’exclusion du PCR.


Kanalreunion.com