Edito

Opposons-nous à la politique insensée de l’UMP

J.B. / 29 août 2011

Les semaines qui viennent, les parlementaires vont débattre du Budget 2012. En particulier, ils donneront leur avis sur les mesures exceptionnelles exposées par Fillon le 24 août dernier : 12 milliards d’euros pour boucher les trous.

C’est un gouvernement en perdition qui, en pleine tourmente, a choisi la politique de « gribouille ». Il y a 2 ans, il a fait voter un plan d’austérité dont l’objectif est de ramener le déficit français de 8% à 3% en 3 ans (2010-2013). Nous sommes au début de l’application du plan consistant à réduire les dépenses de l’État de 100 milliards. Les résultats ne sont pas au rendez-vous. Le déficit continue à se creuser. Qu’à cela ne tienne, il annonce des mesures supplémentaires pour récupérer 12 milliards.

Cette fois, le scandale atteint l’insupportable : sur les 12 milliards, on apprend que les riches revenus sont appelés à contribuer à hauteur de 200 millions seulement, soit 1,6%. Le reste sera ponctionné sur tous les Français. Par exemple, la « suppression de l’exonération partielle de la taxe spéciale sur les conventions d’assurance pour les contrats solidaires et responsables » va rapporter 1,2 milliard. Ce gouvernement se moque de la santé de ses concitoyens qui devront payer des primes d’assurances mutuelles plus élevées.

Pourtant, le gouvernement aurait pu répondre positivement à l’appel des 16 personnalités les plus riches de France qui avaient signé un appel public pour déclarer qu’ils souhaitaient contribuer aux efforts de redressement du déficit public. Les idéologues qui nous gouvernent préfèrent taxer les moins fortunés.

À un mois des Sénatoriales et à huit mois des Législatives, chaque Réunionnais devra interpeler nos parlementaires pour qu’ils s’opposent ouvertement à cette politique insensée de l’UMP contre les pauvres.

J.B.


Kanalreunion.com