Edito

Où va Hollande ?

J.B. / 26 juillet 2014

Les chiffres du chômage publiés par Pôle Emploi ne sont pas bons pour Hollande. La France est le seul pays où les manifestations pro-palestiniens dégénèrent. Obama vassalise la France. Les Réunionnais l’attendaient fermement.

En juin, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A, c’est à dire sans aucune activité, a progressé de 10.300 individus. Si on intègre les autres catégories le chiffre atteint 23.100 individus. Ainsi la situation sur le front de l’emploi ne se redresse pas. On doit s’attendre au pire avec l’arrivée sur le marché du travail des jeunes diplômés ou non qui ont quitté le cycle scolaire. C’est dans ce contexte de dégradation sociale que le gouvernement, les Députés et Sénateurs vont se croiser pour débattre du budget 2015. Pour mémoire, le chiffre total des chômeurs atteint 5.343.100, un chiffre qu’il faut mettre en comparaison avec la déclaration de Mitterrand, en 1981, quand il dénonçait Giscard d’Estaing qui n’arrivait pas à juguler la montée du chômage qui frôlait les 2 millions de personnes ! Hollande est déstabilisé. Et, personne ne sait où va la France, mais surtout où va Hollande !

Alors que toute la communauté internationale dénonçait l’invasion de Gaza par Israël, le Président Français apportait son soutien au Premier ministre envahisseur, Netanyaou ! Il lui a fallu faire marche arrière. Les jours suivants ont donné raison à ses détracteurs qui ont fini par descendre dans la rue, en grande masse. Et, c’est justement la peur de la grande masse qui a poussé le gouvernement à interdire les manifestations contre les colonialistes israéliens. Cela se passe, en France, sous le règne de la gauche. Du jamais vu au pays des Droits de l’Homme !

La position de Hollande est si fragile que Obama en profite pour l’obliger à le suivre. Il y a eu l’épisode de la peine infligée à BNP qui se monterait à près de 9 milliards euros ! La France n’a même pas réagi pour sanctionner les intérêts des Etats Unis. Pire, elle a envoyé des émissaires supplier Obama, qui a répondu sèchement que dans son pays la justice est indépendante. La France aurait pu atténuer son arrogance en lui lançant à la figure l’invasion de l’Irak à partir de faux et usages de faux. Comme Hollande n’a rien fait, Obama a senti ses faiblesses. Il lui impose maintenant de ne pas honorer un contrat avec la Russie, pendant que lui, Obama, continue le partenariat spatial avec la Russie.

Et, c’est cet homme que toute La Réunion attendait pour redresser la situation économique et sociale. Ici et Maintenant ! Il n’est pas venu. Les problèmes demeurent. Que feront les élus ? Ils ont les orteils à La Réunion et la tête à Paris. Le Président n’est pas venu, certes, il a des raisons légitimes, mais rien ne l’empêche de faire sa déclaration, depuis Paris. C’est un cas d’Ecole. Cela aurait pu éviter le déplacement de plusieurs centaines de policiers, de ministres et collaborateurs qui coûtent très cher à l’Etat. Les problèmes sont connus. Il lui suffit de répondre.

J.B.


Kanalreunion.com