Edito

Ouh ! La prétentieuse !

Témoignages.re / 24 mars 2011

Chaque campagne électorale fournit son lot de folklore. Vanessa Miranville est probablement une des figures contemporaines les plus prétentieuses et caricaturales du patrimoine politico-médiatique réunionnais. Rarement, on aura vu autant de suffisance chez une seule personne.
Constamment exposé sur fond médiatique, son discours est d’une simplicité surprenante : « quittez la place que vous occupez, c’est mon tour ». Elle l’exprime avec une telle suffisance qu’elle finit par oublier que c’est le peuple qui est souverain. Elle ne débat ni de programme, ni de perspectives : rien d’intéressant qui concerne l’avenir de la population qu’elle doit, en principe, représenter. Son but est le pouvoir, uniquement le pouvoir : qu’importent les moyens pour y arriver.
Le mensonge : « j’ai mis Roland Robert en ballotage ». C’est totalement faux. Le candidat Roland Robert a obtenu 57,8%. Il est largement majoritaire. Par contre, elle, elle n’en a eu que 26%, très loin du quota qu’elle attendait. Dans la confrontation entre les deux, la population de La Possession a tranché en faveur du maire, jusqu’à lui accorder plus du double que Vanessa Miranville. C’est clair, net et sans bavure !
Encore le mensonge : si, elle est encore là, c’est à cause d’une modification de la loi électorale qui exige, pour être élu au premier tour, non seulement la majorité des exprimés mais également de disposer de 25% des inscrits. Pour cela, il a manqué à Roland Robert seulement 20 voix. Voilà la vérité que Vanessa n’aura pas le courage de vous dire.
Toujours le mensonge : « je suis Vert de chez les Verts ». Dès le début, elle a montré les limites de son engagement écolo : elle s’est associée les services de la droite la plus extrémiste qui pullule à La Possession. Le verni écolo masque de moins en moins cette réalité. Aux dernières nouvelles, à l’image de Valérie Bénard, elle s’est amourachée du leader de l’UMP, Didier Robert, allant jusqu’à déclarer directement sa flamme à la télé : « je le félicite ! ». Le candidat UMP local a eu peur de se laisser doubler et s’est fendu d’un communiqué de soutien en faveur de la verte candidate.
Prétentieuse, suffisante et manipulatrice : à cette allure elle finira porte-parole de l’UMP !

J.B.


Kanalreunion.com