Edito

Paul Vergès au Sénat : le discours d’un Réunionnais

J.B. / 3 octobre 2011

Samedi, les sénateurs étaient debout pour applaudir le discours de Paul Vergès. Le fait est tellement rare que cela a été souligné par tous les observateurs. Les Réunionnais ont pu suivre l’évènement en direct par Réunion 1ère qui a joué de la proximité en couvrant le vote à la présidence du Sénat. L’éditorialiste du “JIR” de ce dimanche a fait référence aux idées développées dans le livre d’entretiens de Paul Vergès avec Brigitte Croisier : “D’une île au monde”, paru voici 2O ans. À l’issue de son discours, il a été beaucoup sollicité par les médias.

Notre journal consacre 5 pages à cet évènement car ce qui vient de se passer éclaire sous un jour nouveau la justesse du combat idéologique que mène inlassablement Paul Vergès. Le geste spontané des sénateurs, représentant tout l’échiquier politique de la République française, est un hommage unanime devant l’appel à élever le débat politique, comme nous l’annoncions ici même.

Comment pouvait-il en être autrement ?

Il suffit de se rappeller le vote unanime qu’il a réussi à obtenir lorsqu’il a été à l’initiative d’une proposition de loi de faire de la France, un des premiers pays les plus avancés sur la connaissance concernant les changements climatiques et leurs conséquences. Cela a débouché sur la création de l’ONERC (Observatoire National pour l’Étude et la Recherche sur les Changements climatiques) qu’il préside depuis 10 ans. Les travaux de l’ONERC ont été reconnus par les experts et servent aujourd’hui de matrice à l’action politique à tous les échelons.

« Standing Ovation » et unanimité lors d’un vote de loi sont autant de faits qui montrent que la notion de rassemblement est tout à fait possible. Dans son discours, Paul Vergès a évoqué tous les problèmes de fond qui interpellent tous les politiques quelle que soit leur niveau de responsabilité et leur implantation géographiques sur la planète. Rien n’a été oublié.

L’outre-mer qui est la dernière préoccupation des élus parisiens et provinciaux est sorti grandi de cette épreuve. Paul Vergès a rappelé à ces derniers leurs responsabilités historiques vis-à-vis de nos populations. Le nouveau président, M.Bel, n’a pas manqué d’en faire référence au début de son discours de remerciement.

J.B.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Entendu depuis la métropole, le discours de Paul Vergès a surpris par sa dimension historique et sa vision planétaire. Un tel discours fait honneur à La Réunion, à l’Outre-Mer et à la République.
    Les références historiques à la Guerre mondiale, à Victor Hugo, à Victor Schoelcher et à Gaston Monnerville ont eu le mérite de rappeler une Histoire que les jeunes générations ont tendance à oublier et qu’une classe politique peu scrupuleuse et opportuniste souhaite souvent occulter.
    En rappelant l’ampleur du domaine maritime de l’Outre-Mer, par des formules dignes de Saint-John Perse, Vergès a démontré que, grâce à ce patrimoine, la France garde une dimension multicontinentale qui contribue à sa grandeur et à son rayonnement.
    Enfin, les développements pertinents et souvent inquiétants sur les défis démographiques et écologiques du nouveau siècle constituent un appel solennel à une prise de conscience des graves réalités auxquelles seront confrontées à la fois notre génération et les générations futures.
    Il est rare, pour ne pas dire exceptionnel, d’entendre de telles interventions à la tribune d’une assemblée parlementaire. Il est à la fois heureux et paradoxal qu’une telle leçon ait été dispensée par un élu ultramarin à une métropole parfois trop sûre d’elle-même et désinvolte à l’égard de son passé.
    Sans nul doute, ce discours fera date dans "Le Journal des Débats" du Sénat.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Je voudrais,ici,rendre hommage à Monsieur Paul VERGES pour la profondeur et la hauteur de son discours qui appelle à la responsabilité collective des hommes de notre planète.Vous avez su rappeler les grands défis que non seulement les Français mais aussi le monde entier doivent relever.
    Le standing-ovation du sénat au grand complet ne me surprend pas.
    Monsieur VERGES,pour moi,vous restez le plus grand homme politique réunionnais de ces 50 dernières années,n’en déplaise à certains.Pendant toutes ces dernières décennies, vous n’avez eu de cesse de mener La Réunion sur la voie du développement et de l’égalité sociale.Et les Réunionnais ont encore besoin de vous.

    CHAPEAU BAS,MONSIEUR !

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com