Edito

« Pause de réconciliation »

LB / 28 janvier 2010

Dans l’esprit du travail accompli chaque jour par notre journal, “Témoignages” voudrait apporter ce jeudi son soutien à l’appel lancé hier matin sur Kanal Océan Indien (KOI) par Jean-Hugues Ratenon (notre photo) à propos du conflit de l’ARAST. Le porte-parole de l’Alliance des réunionnais contre la pauvreté, qui a rencontré hier une nouvelle fois les ex-salariés de l’ARAST, a demandé que les différents partenaires concernés par la recherche d’une solution à ce drame social passent à une « pause de réconciliation ».
Tout le monde sait que la liquidation judiciaire de cette association de service à la personne est le résultat de l’accumulation de graves erreurs de ses responsables mais que les victimes de ces derniers ont été instrumentalisées par certains manipulateurs à des fins personnelles ou politiciennes. Comme on le voit, ces règlements de compte conduisent à une impasse.
C’est pourquoi, afin de trouver ensemble des solutions aux problèmes d’urgence comme à long terme de La Réunion, nous disons : oui au débat démocratique et au dialogue social, non aux insultes et au mépris ; la médiation, oui ; l’affrontement, non ; la transparence, oui ; la manipulation, non. Pour aller vers la vérité et la justice, il n’y a pas d’autre moyen que la recherche de l’entente et de la solidarité entre Réunionnais, afin de surmonter les contradictions de notre société.
Hier matin sur KOI, entre deux appels de Jean-Hugues Ratenon à la « pause de réconciliation », les auditeurs ont pu entendre une très belle chanson de Philippe (notre photo), intitulée “La vie chère”, dans laquelle l’ex-leader du groupe Cyclone lance notamment : « Nou sra plis Rénioné si nou lé solidèr ». Sa lé byin vré ! À noter que Philippe sera l’invité de KOI samedi matin de 8 heures 45 à 10 heures.

L. B.


Kanalreunion.com